Royaume-Uni : L’Eglise méthodiste va autoriser le mariage entre personnes de même sexe

ÉGALITÉ Les unions LGBT+ pourront être célébrées à partir de septembre, le temps de régler quelques formalités administratives

20 Minutes avec agences
— 
Des figurines de gâteau de mariage représentant un couple gay et un couple lesbien.
Des figurines de gâteau de mariage représentant un couple gay et un couple lesbien. — M.LIBERT/20 MINUTES/SIPA

L’Eglise méthodiste du Royaume-Uni a annoncé ce mercredi qu’elle célébrerait bientôt les mariages entre personnes de même sexe. Réunis lors d’une grande conférence nationale, 29 des 30 synodes du pays ont adopté cette résolution à 254 voix contre 46.

« L’Eglise ne peut pas fermer les yeux sur ce qui se passe dans la société », a déclaré le révérend Jonathan Hustler, reconnaissant la « profondeur des sentiments, la douleur et l’anxiété qui existent » chez les couples de même sexe. Forte de 164.000 membres, l’Eglise méthodiste rejoint ainsi l’Eglise épiscopale écossaise et l’Eglise réformée unie, qui autorisent déjà le mariage pour tous.

« Certains d’entre nous ont prié depuis des décennies pour que ce jour arrive »

Les unions gays et lesbiennes restent interdites dans l’Eglise catholique romaine et l’Eglise d’Angleterre, dont la reine Elizabeth II est la cheffe. La décision de l’Eglise méthodiste a été saluée par le groupe Dignity & Worth, qui défend la communauté LGBTQ+ au sein de l’Eglise méthodiste, comme une « étape importante sur la voie de la justice et de l’inclusion ».

Le président de Dignity & Worth, le révérend Sam McBratney, a salué une « mesure courageuse » visant à « reconnaître et affirmer la valeur » de ces couples. « Certains d’entre nous ont prié depuis des décennies pour que ce jour arrive et ont du mal à croire qu’il est maintenant arrivé », a-t-il ajouté.

Les mariages gays commenceront à être célébrés en septembre prochain, le temps de régler des formalités administratives. Les pasteurs opposés à ce progrès ne seront pas forcés de célébrer ces unions. Le mariage civil pour les personnes de même sexe est autorisé depuis 2013 en Angleterre et au Pays de Galles, depuis 2014 en Écosse et seulement depuis 2020 dans la très conservatrice Irlande du Nord.