Coronavirus en Thaïlande : En pleine troisième vague, l’île de Phuket rouvre aux touristes internationaux

VOYAGE Le pays, dont les frontières sont fermées depuis mars 2020, compte se rouvrir graduellement au tourisme

20 Minutes avec AFP
— 
La plage vide de Patong à Phuket ne le sera bientôt plus avec le retour des touristes prévu pour le 1er juillet 2021.
La plage vide de Patong à Phuket ne le sera bientôt plus avec le retour des touristes prévu pour le 1er juillet 2021. — Sakchai Lalit/AP/SIPA

La Thaïlande a enregistré mercredi un record du nombre de décès quotidien depuis le début de la pandémie de Covid-19 avec 53 morts. Le royaume tente actuellement de contenir une troisième vague de coronavirus, la pire qu’il ait connue. Et pourtant, les autorités ont annoncé que l’île paradisiaque de Phuket ouvrirait aux touristes internationaux à partir de jeudi. De grands espoirs ont été placés dans ce que le gouvernement a baptisé le « bac à sable de Phuket », un modèle qui permet à des voyageurs complètement vaccinés de séjourner sur place sans passer par une quarantaine.

Le pays d’Asie du Sud-Est, dont les frontières sont fermées depuis mars 2020, compte se rouvrir graduellement au tourisme, un secteur crucial qui représente presque 18 % de son produit intérieur brut. Avant la crise, le pays accueillait environ 40 millions de visiteurs par an. Le royaume impose actuellement des restrictions dans la capitale Bangkok et sa périphérie, qui ont vu les variants Alpha et Delta se propager.

250 touristes attendus dès jeudi

Cependant, les autorités n’ont cessé d’affirmer que la réouverture de Phuket, où seule une poignée de cas de Covid-19 sont détectés chaque jour, aurait bien lieu comme prévu le 1er juillet, suivie de celle de tout le reste du pays d’ici au mois d’octobre. Environ 250 passagers devraient atterrir sur l’île touristique jeudi à bord de quatre vols en provenance de Singapour, du Golfe et d’Israël, selon le porte-parole du groupe de travail Covid-19 de Phuket, Taweesin Visanuyothin.

Le retour tant attendu des touristes est vécu comme un soulagement par les entreprises et les commerces locaux, car depuis plus d’un an les célèbres plages de sable fin de Phuket sont restées quasi vides et plus de 80 % des hôtels ont fermé leurs portes.

« Nous n’avons rien d’autre pour nous faire vivre que les touristes »

Pour préparer la réouverture, les deux tiers de la population de Phuket ont été vaccinés. A Patong, cœur de la vie nocturne de Phuket, les vendeurs se préparaient mercredi à la reprise des activités. « Tout le monde et toutes les professions liées au tourisme ont été touchés », a déclaré Thewan Phromyang, 49 ans, qui loue des transats aux touristes. « Je suis d’accord à 100 % avec le projet de bac à sable (….) Nous n’avons rien d’autre pour nous faire vivre que les touristes ».

Des conditions sont malgré tout posées pour ceux qui choisiront Phuket pour leurs vacances. Seuls les voyageurs en provenance de 66 pays, dont la France, considérés comme faiblement ou moyennement à risque sont éligibles. Ils devront passer 14 jours sur l’île avant de pouvoir se rendre ailleurs en Thaïlande et ils devront subir trois tests PCR pendant cette période. Et si les cas de Covid-19 venaient à dépasser 90 par semaine, l’expérience serait interrompue, ont prévenu les autorités.