Immeuble effondré en Floride : Le bilan s’alourdit à 11 morts et 150 disparus, les questions s’accumulent

ENQUETE Un rapport avait noté en 2018 des « dommages structurels majeurs » dans cet immeuble de Surfside, près de Miami

20 Minutes avec AFP
— 
Immeuble effondré en Floride : Le bilan s’alourdit à 11 morts et 150 disparus — 20 Minutes

Des questions sans réponses, des recherches ardues et la colère qui monte. Cinq jours après l’effondrement d’un immeuble près de Miami, le bilan s’est alourdi à 11 morts lundi, les recherches se poursuivant pour retrouver 150 personnes manquantes dans les décombres tandis que les interrogations se faisaient de plus en plus pressantes sur les causes de la tragédie.

« Ces dernières heures, les secouristes ont retrouvé une autre victime. Le nombre confirmé de morts est de 11 », a annoncé Daniella Levine Cava, maire du comté de Miami-Dade, lors d’une conférence de presse en début de soirée. 150 personnes sont toujours portées disparues, parmi lesquelles des dizaines de Latino-Américains originaires d’Argentine, de Colombie, du Paraguay, du Chili et de l’Uruguay. Les opérations de secours continuent « sans relâche », « 24 h/24 », a précisé la maire.

L’espoir de retrouver des survivants s’amenuise

Des centaines de secouristes du comté de Miami-Dade, appuyés par des renforts venus de tout l’Etat de Floride et même d’Israël et du Mexique, s’activent pour tenter de retrouver d’éventuels survivants à Surfside, dans le sud-est des Etats-Unis. C’est là que le bâtiment de 12 étages Champlain Towers s’est effondré dans un nuage de poussière jeudi avant l’aube.

Deux grandes grues sont utilisées pour retirer prudemment les débris. Les pompiers qui travaillent dans la chaleur et l’humidité sont épaulés par des technologies de recherches par l’image et par le son pour localiser des poches d’air avec des personnes potentiellement toujours en vie, même si l’espoir s’amenuise à mesure que les jours passent.

« Nous devons chercher dans un énorme amas de gravats d’une façon méthodique et stratégique », a expliqué à l’AFP Maggie Castro, membre de l’unité de recherches et de secours des pompiers de Miami-Dade. Le bâtiment n’est pas tombé à la verticale mais « dans toutes les directions », a-t-elle précisé. « Il y aura une enquête poussée et complète sur les raisons qui ont conduit à cette tragédie », a assuré Daniella Levine Cava.

Alerte en 2018

Pour les familles, qui attendent dans l’angoisse et ont érigé un mémorial de fortune devant le site, le besoin d’explications se fait de plus en plus urgent. « Les immeubles ne s’effondrent pas comme ça en Amérique », a lancé dimanche lors d’une conférence de presse Charles Burkett, maire de Surfside.

Un rapport portant sur l’état de l’immeuble avait noté dès 2018 des « dommages structurels majeurs », ainsi que des « fissures » dans le sous-sol du bâtiment, selon des documents publiés vendredi soir par la ville de Surfside.

« L’imperméabilisation sous les abords de la piscine et la voie d’accès pour les véhicules (…) a dépassé sa durée de vie et doit donc être complètement retirée et remplacée », avait écrit dans ce document l’expert Frank Morabito, réclamant des réparations « dans un délai convenable » sans toutefois relever de risque d’effondrement.

Des travaux de mise aux normes du bâtiment estimés à près de 12 millions de dollars devaient ainsi commencer peu de temps avant la catastrophe et le toit était en réparation, selon plusieurs responsables.

Les images d’une vidéo de surveillance montrant l’écroulement semblent aussi indiquer une faiblesse en bas de la structure, au niveau du parking ou des premiers étages, selon des experts interrogés par le New York Times. Une résidente de Champlain Towers aurait par ailleurs aperçu depuis son balcon la formation d’un trou près de la piscine, selon son mari qui était au téléphone avec elle, rapporte le journal.

L’attention s’est aussi portée sur une autre étude conduite en 2020, qui a montré que le Champlain Towers, construit en 1981, avait subi un affaissement d’environ 2 millimètres par an entre 1993 et 1999. Dans un communiqué conjoint avec son université, l’auteur du rapport a toutefois précisé que l’affaissement des sols ne causerait pas seul l’effondrement d’un immeuble. Un bâtiment construit à la même période que le Champlain Towers et par les mêmes architectes est sous haute surveillance.