Meurtre de George Floyd : L’ex-policier Derek Chauvin fixé sur sa peine vendredi

ETATS-UNIS Le système du Minnesota prévoit entre 10 et 15 ans de réclusion mais le juge pourrait aller jusqu'à 30 ans, lors d'une audience qui doit démarrer à 20h30 (heure de Paris)

P.B. avec AFP

— 

Un portrait de George Floyd devant l'épicerie où il a été tué le 25 mai 2020.
Un portrait de George Floyd devant l'épicerie où il a été tué le 25 mai 2020. — Julio Cortez/AP/SIPA

Un an et un mois après la mort de George Floyd, qui a choqué l’Amérique et le monde, l’heure de la sentence a sonné pour Derek Chauvin. L’ex-policier, reconnu coupable d’un meurtre au 2nd degré en avril dernier, risque au maximum 30 ans de réclusion. Le juge Cahill, qui a retenu des circonstances aggravantes, annoncera la peine lors d’une audience qui doit démarrer à 13h30 (20h30, heure de Paris). On ne sait pas si Derek Chauvin s’exprimera mais la famille de George Floyd devrait le faire avec des « impact statements », des déclarations de proches d’une victime avant l’annonce d’une peine.

Derek Chauvin écoute le verdict qui le reconnait coupable du meurtre de George Floyd, à Minneapolis le 20 avril 2021.
Derek Chauvin écoute le verdict qui le reconnait coupable du meurtre de George Floyd, à Minneapolis le 20 avril 2021. - /AP/SIPA

La justice du Minnesota fonctionne avec un système de barème, qui prend en compte la gravité du crime mais également l’historique de l’accusé. Parce que Derek Chauvin n’a aucun antécédent, et que le meurtre était non-intentionnel, la grille prévoit une peine comprise entre 10 et 15 ans de prison. Mais le juge Cahill a retenu quatre facteurs aggravants, ce qui a ouvert la porte à une sentence bien plus lourde. Le procureur a requis 30 ans de réclusion, tandis que l’avocat de l’ex-policier, Eric Nelson, a plaidé « une erreur de bonne foi » et demandé une peine réduite à la durée déjà purgée, ce qui permettrait la remise en liberté immédiate du policier.

Demande d’annulation

Le policier « a abusé de sa position de confiance et d’autorité », « a traité George Floyd avec une grande cruauté », a agi en présence de mineurs et « a commis son crime en réunion », a écrit le magistrat en amont de l’audience, laissant présager d’une peine dans le haut de la fourchette, qui devrait logiquement être comprise entre 20 et 30 ans. Le Minnesota a adopté un système de période de sûreté des deux tiers, à partir de laquelle un détenu est éligible à une libération conditionnelle.

Quelle que soit la décision, elle fera l’objet de recours, Me Nelson ayant déjà fait part de son intention de demander l’annulation du verdict, notamment en raison de doutes sur l’impartialité d'un juré ayant homis de dévoiler sa participation à une marche en hommage à George Floyd et contre les violences policières.

Le dossier judiciaire ne s’arrêtera pas là : les trois collègues de Derek Chauvin seront jugés en mars 2022 pour « complicité de meurtre » par la justice du Minnesota. En parallèle, les quatre hommes devront aussi affronter un procès devant la justice fédérale qui les a inculpés pour « violation des droits constitutionnels » de George Floyd. Aucune date n’a encore été fixée.