Coronavirus : Israël craint une nouvelle vague après une hausse des cas

EPIDEMIE Le nombre de cas augmente, et le variant Delta est soupçonné de pouvoir créer une nouvelle vague

J.-L.D.

— 

Israël connait plus de 50 cas par jour, contre dix il y a encore quelques semaines
Israël connait plus de 50 cas par jour, contre dix il y a encore quelques semaines — JACK GUEZ / AFP

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a mis en garde ce mardi contre une « nouvelle vague » de coronavirus, évoquant une hausse du nombre de cas, probablement due au variant Delta, plus contagieux de 60 % que le variant Alpha. En moyenne sur les sept derniers jours, Israël connaît 54 nouveaux cas par jour, alors que début juin, la moyenne n’était que de 10 cas par jour sur une semaine, avec même certaines journées à 0 cas.

En janvier, au pic de l’épidémie, 10.000 cas étaient recensés chaque jour en Israël. Le nombre de morts dus au Covid-19 reste toutefois limité, avec un seul mort recensé ce mardi. « Nous avons décidé de réagir comme si nous étions face à une nouvelle vague. Notre objectif est d’y mettre fin, de prendre un seau d’eau et de le verser sur le feu tant que celui-ci est encore limité », a déclaré le Premier ministre, cité par BFM.

Vacciner plus et voyager moins

Afin de contrer la vague dès ses premiers remous, Naftali Bennett a donné deux consignes principales. Premièrement, éviter les voyages à l’étranger, propices à ramener toujours plus le variant Delta au pays. Israël reste fermé aux non-ressortissants, à l’exception de dérogations très spécifiques.

Deuxième axe de bataille, la vaccination « le plus vite possible », notamment celle des enfants à partir de 12 ans. La tranche 10-19 ans est la plus touchée par le coronavirus lors de ce début de vague. 5,2 millions d’Israéliens sur une population totale de 9,3 millions (55 % de la population) ont reçu leurs deux doses du vaccin.