La communauté internationale promet 4,5 milliards de dollars pour Gaza

V.G. (avec agence)

— 

Les donateurs internationaux se sont réunis lundi en Egypte pour apporter une aide massive à la reconstruction de Gaza et à la relance de son économie, six semaines après l'offensive israélienne qui a dévasté le territoire palestinien.
Les donateurs internationaux se sont réunis lundi en Egypte pour apporter une aide massive à la reconstruction de Gaza et à la relance de son économie, six semaines après l'offensive israélienne qui a dévasté le territoire palestinien. — Gerard Cerles AFP

L’Autorité palestinienne demandait 2,8 milliards de dollars pour reconstruire Gaza. La communauté internationale a finalement été encore plus généreuse en promettant 4,5 milliards de dollars ce lundi lors d’une conférence des donateurs à Charm-el-Cheikh en Egypte.
 
Ces fonds, ont souligné les donateurs, devront être distribués grâce à des mécanismes déjà en place, via l'Autorité palestinienne et non par le Hamas islamique, maître de Gaza depuis son coup de force de 2007. Les donateurs ont également pressé Israël de rouvrir «immédiatement» les points de passage avec Gaza pour permettre sa reconstruction.

«Une réussite à 100%»
 
Ils ont aussi «exprimé leur inquiétude devant l'absence d'un accord de trêve» consolidant le cessez-le-feu qui a mis fin le 18 janvier à l'offensive israélienne à Gaza. Les négociations en cours au Caire sont bloquées par les nouvelles exigences du Premier ministre israélien Ehud Olmert qui fait de la libération du soldat Shalit un préalable à tout accord.
 
Le ministre palestinien du Plan, Samir Abdallah, s'est félicité des promesses obtenues. «Cette conférence à été une réussite à 100%», a-t-il déclaré à l'AFP.  «Un simple retour au statu quo ante ne suffira pas. Nous devons mettre Gaza sur le chemin vers la prospérité durable», a déclaré le Premier ministre palestinien Salam Fayyad en présentant le plan.

Hillary Clinton «inquiète»
 
Parmi les grands donateurs figurent les Etats-Unis avec une aide de 900 millions de dollars. La Commission européenne s'est engagée à débloquer une aide de 554 millions de dollars en 2009. Les monarchies du Golfe devraient quant à elles donner 1,65 milliard de dollars sur cinq ans, dont un milliard provenant d'Arabie saoudite.

Hillary Clinton, la nouvelle secrétaire d'Etat américaine, s'est dit «inquiète de la poursuite des attaques à la roquette de Gaza». Au nom des Etats-Unis, elle a appelé «toutes les parties à oeuvrer en faveur d'un cessez-le-feu durable» tout en se montrant compréhensifs vis-à-vis d'Israël: «Il est très difficile pour un pays de ne rien faire et de subir des attaques à la roquette sur son propre peuple».

>> En raison de débordements systématiques, nous nous voyons contraints de fermer cet article aux commentaires. Si vous avez des infos ou des témoignages intéressants, n'hésitez pas à nous les envoyer au 33320@ 20minutes.fr