Thaïlande : Un bébé éléphant reçoit une prothèse sur mesure après avoir marché sur une mine

ANIMAUX Celle-ci est constituée de plastique, de sciure de bois et de métal et sera remplacée tout au long de la croissance de l’animal

20 Minutes avec agence

— 

Un éléphanteau (illustration).
Un éléphanteau (illustration). — Henry AUSLOOS/SIPA

Une jeune éléphante du nom de Mosha a reçu une prothèse au niveau de la patte avant droite, après s’être vue arracher celle-ci en marchant sur une mine, en Thaïlande, rapporte Futura Planète ce mercredi. La Fondation des amis des éléphants d’Asie (FAE) a pu rapidement prendre en charge le pachyderme blessé.

Une prothèse adaptée à sa morphologie a ainsi été créée par un chirurgien orthopédiste dans cet hôpital spécialisé. Elle est constituée de plastique, de sciure de bois et de métal et sera remplacée tout au long de la croissance de l’animal jusqu’à ce qu’il arrive à ses 20 ans.

En danger d’extinction

Les éléphants asiatiques sont actuellement en danger d’extinction et ils font partie de la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), relate le média spécialisé. Trois facteurs sont en cause dans ce phénomène : la perte progressive de leur habitat naturel, le braconnage et la proximité avec les humains.

Il n’en reste qu’un peu moins de 50.000 spécimens. Souvent exploités pour le travail et le tourisme, ils sont d’autant plus exposés à des accidents liés aux mines. Il existe plusieurs milliers d’armes de ce type dispersées dans le pays. Elles ont été implantées entre 1970 et 1990 le long de la frontière entre la Birmanie et le Cambodge, précise également Futura Planète.