Etats-Unis : La mort d’un homme lors d’une gay pride en Floride est « un accident » selon la police

ENQUETE Samedi un homme a percuté avec sa camionnette une gay pride à Wilton Manors, faisant un mort et un blessé

20 Minutes avec AFP
— 
Un homme a percuté avec sa camionnette un défilé lors d'une gay pride en Floride, faisant un mort, le 19 juin 2021.
Un homme a percuté avec sa camionnette un défilé lors d'une gay pride en Floride, faisant un mort, le 19 juin 2021. — Michele Eve Sandberg/Shutterstoc

Contrairement aux déclarations à chaud du maire de Fort Lauderdale, une ville voisine du lieu du drame, le conducteur de la camionnette ayant percuté et tué un homme lors d’une gay pride en Floride a agi involontairement. L’incident est survenu samedi au départ du défilé LGBTQ, à Wilton Manors, et a fait également un blessé. Le pronostic vital de cet homme, toujours hospitalisé, n’est pas engagé.

« Aujourd’hui nous savons que l’incident d’hier était un accident tragique, et non un acte criminel dirigé contre une personne ou un quelconque groupe d’individus », a déclaré dimanche la police de Wilton Manors. De son côté, la police de Fort Lauderdale a annoncé que le conducteur, âgé de 77 ans, participait aux festivités et avait été choisi pour conduire la camionnette de tête car il souffrait d' « affections l’empêchant de marcher » pendant la durée du défilé.

Le conducteur coopère avec les enquêteurs

La camionnette blanche avait démarré avant le départ de la parade et a « accéléré soudainement, heurtant deux piétons » avant de terminer sa course contre la clôture d’un commerce voisin, a précisé la police de Fort Lauderdale. Le conducteur, qui a été arrêté et placé en garde à vue, coopère avec les autorités, a-t-elle indiqué.

Pour se justifier, le maire de Fort Lauderdale, Dean Trantalis, qui avait parlé samedi d’un « acte prémédité », a expliqué dimanche avoir craint initialement que « cela puisse être intentionnel, à partir de ce [qu’il a] vu à quelques mètres de distance ». Présent au défilé, il avait affirmé samedi au média Local 10 News que la camionnette avait visé la voiture d’une membre démocrate du Congrès, Debbie Wasserman Schultz. « Il s’agit d’une attaque terroriste contre la communauté LGBT », avait-il avancé. Pour les enquêteurs ce n’est donc absolument pas le cas.