Espagne : Trois morts et cinq disparus après le naufrage d’un bateau de migrants aux Canaries

HUMANITAIRE Un bateau de 49 personnes a chaviré au large de l’archipel

20 Minutes avec AFP

— 

Un bateau de secours à Tenerife, aux Canaries, avec une embarcation de migrants et migrantes, en avril. (archives)
Un bateau de secours à Tenerife, aux Canaries, avec une embarcation de migrants et migrantes, en avril. (archives) — DESIREE MARTIN / AFP

Au moins trois personnes sont mortes, dont une femme visiblement enceinte, et cinq autres sont portées disparues après le naufrage d’un bateau de migrants et migrantes au large de l’île de Lanzarote, dans l’archipel espagnol des Canaries, ont annoncé ce vendredi les secours locaux. « Nous pensons que 49 personnes se trouvaient à bord. Nous en avons retrouvé 44 : 41 personnes en vie et trois personnes décédées. Nous sommes à la recherche de cinq personnes : une mineure et quatre hommes », a déclaré Enrique Espinosa, le chef des services de secours de Lanzarote.

L’embarcation s’est retournée près d’un port du nord de l’île, dans une zone rocheuse particulièrement dangereuse, et des personnes qui se trouvaient sur le port ont sauté dans l’eau pour venir en aide aux migrants, a-t-il encore ajouté. Les arrivées de bateaux de migrants aux Canaries depuis l’Afrique, une traversée particulièrement dangereuse en raison des forts courants, se sont multipliées depuis la fin 2019 et le renforcement des contrôles en Méditerranée.

1.851 décès en 2020

En 2020, 23.023 migrants ont atteint l’archipel espagnol, soit huit fois plus que l’année précédente, selon le ministère de l’Intérieur espagnol. Dans le même temps, au moins 1.851 personnes ont perdu la vie en 2020 en tentant d’atteindre les Canaries, selon l’ONG Caminando Fronteras, qui surveille ces migrations. Depuis l’Afrique, la traversée fait au minimum 100 km, et les courants, l’état des bateaux et le fait qu’ils soient la plupart du temps surchargés provoquent de nombreux drames humains.

Fin avril, une embarcation de fortune qui dérivait au large des Canaries avait été retrouvée avec à son bord les cadavres de 24 migrants et migrantes. Et en mars, une petite Malienne de 2 ans avait succombé après plusieurs jours d’agonie dans un hôpital des Canaries après avoir été récupérée par les services de secours à bord d’une embarcation de fortune.