Vaccination au Canada : Une majorité de citoyens veut rester prioritaire avant de partager avec d'autres pays

SANTÉ « Près des trois quarts des Canadiens (72 %) sont d’avis que tant que toutes les personnes consentantes âgées de 12 ans et plus n’auront pas reçu leur vaccin, le pays devrait concentrer ses efforts chez lui plutôt qu’à l’étranger », selon l’Institut de sondage Angus Reid

20 Minutes avec agences
— 
Illustration d'un vaccin
Illustration d'un vaccin — LOIC VENANCE / AFP

Environ sept Canadiens sur dix sont défavorables au partage des vaccins avec le reste du monde tant que la campagne de vaccination nationale n'est pas terminée, selon un sondage publié ce lundi, et ce alors que le pays a commandé ou réservé plus de 400 millions de doses pour 38 millions d'habitants. « Près des trois quarts des Canadiens (72 %) sont d'avis que tant que toutes les personnes consentantes âgées de 12 ans et plus n'auront pas reçu leur vaccin, le pays devrait concentrer ses efforts chez lui plutôt qu'à l'étranger », a indiqué l'Institut de sondage Angus Reid dans un communiqué.

À l'inverse, 18 % des Canadiens pensent que les efforts devraient être tournés vers les personnes vulnérables au niveau mondial, un pourcentage qui augmente (25 %) chez les jeunes de 18 à 34 ans, selon cette enquête menée en ligne du 2 au 7 juin, auprès de 4.948 personnes. À ce jour, 70,1 % des Canadiens de plus de 12 ans ont reçu au moins une dose, d'après les derniers chiffres du gouvernement canadien.

Un milliard de doses promis par le G7

Quatre vaccins ont à ce jour été homologués au Canada : Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson, mais seuls les trois premiers sont administrés. Dimanche, les dirigeants du G7 réunis en Angleterre ont promis un milliard de doses de vaccins anti-Covid aux pays pauvres, en les finançant ou via le dispositif de partage Covax, dont 100 millions viendront du Canada.

Dans le détail, le Premier ministre Justin Trudeau a annoncé que le Canada allait faire don de 13 millions de doses à d'autres pays via le dispositif Covax. Ottawa financera également 87 millions de doses par le biais du dispositif international chargé d'accélérer l'accès aux outils de lutte contre le Covid (Accélérateur ACT).