Incendie de Lubrizol : Deux ans après Rouen, nouvelle catastrophe dans une usine aux Etats-Unis

ENVIRONNEMENT Un triste bis repetita à quelques jours de la décision de justice au sujet de la catastrophe de Rouen

Romarik Le Dourneuf

— 

L'usine Lubrizol à Rockton (Illinois) qui rappelle les images de Rouen en 2019.
L'usine Lubrizol à Rockton (Illinois) qui rappelle les images de Rouen en 2019. — Scott Olson

Les images font froid dans le dos et ravivent des souvenirs. Deux ans après la catastrophe de Rouen, une usine Lubrizol a pris feu ce lundi, à Rockton dans l’Etat de l’Illinois (Etats-Unis). Vers 7 heures du matin, un incendie s’est déclaré dans l’usine, dégageant une épaisse fumée noire, suivie de plusieurs explosions impressionnantes. L’entreprise, nommée Chemtool, qui fabrique des huiles et des lubrifiants pour l’industrie a dû évacuer ses 200 employés.

Les employés et habitants de la zone évacués

Dans un communiqué, délivré quelques heures après l’incendie, le groupe Lubrizol a précisé que « tout est sécurisé sur le site », avant d’ajouter qu'« à l’heure actuelle, nous nous concentrons sur la sécurité des employés et des alentours de l’usine. Par précaution, les autorités ont évacué tous les habitants à un mile à la ronde. » Le communiqué stipule également que les causes du départ du feu n’ont pas été identifiées pour le moment et des analyses sont en cours pour déterminer l’impact de la catastrophe sur la santé des habitants et sur l’environnement. Selon le média CNN, un pompier aurait déjà été blessé pendant les opérations.

Le groupe Lubrizol a déjà été mis en cause le 26 septembre 2019 dans l’incendie de son usine de Rouen où plus de 4.000 tonnes de produits avaient brûlé. Lubrizol a été mis en examen dans le cadre d’une information judiciaire, pour l’exploitation non conforme de l’installation classée Seveso. La firme a demandé l’annulation de la mise en examen. La justice doit rendre sa décision à ce sujet le 30 juin prochain.