Etats-Unis : Une voiture fonce sur un groupe de manifestants antiracistes à Minneapolis, un mort

DECES Le groupe de manifestants s’était rassemblé après la mort d’une personne noire lors d’une intervention policière

J.-L.D. avec AFP

— 

La police américaine, illustration
La police américaine, illustration — Grant Falvey/LNP/Shutterstock/SIPA

Une femme est décédée et trois personnes ont été blessées ce dimanche soir quand une voiture a foncé sur un groupe de manifestants qui protestaient contre la mort d’un homme noir tué par la police à  Minneapolis, la ville où a été tué George Floyd, ont annoncé ce lundi les forces de l’ordre.

Le conducteur, un homme blanc, a été sorti de son véhicule par des protestataires qui l’ont bloqué en attendant l’arrivée de la police, selon les images diffusées sur les réseaux sociaux et un communiqué de la police.

Le conducteur peut-être drogué ou alcoolisé

Une manifestante a été transportée dans un état critique vers un hôpital local où elle est décédée. Trois autres personnes ont subi des blessures légères. Le conducteur était peut-être sous l’influence de la drogue ou de l’alcool au moment des faits, selon les enquêteurs.

Les manifestants étaient rassemblés pour protester contre la mort de Winston Smith Jr., un Afro-Américain tué par balle le 3 juin lors de son interpellation par une équipe des US Marshals.

Selon la police, Winston Smith Jr. a été tué lors d’un échange de coups de feu, et un pistolet et des douilles ont été retrouvés dans sa voiture. Cette version est toutefois contredite par la passagère de la voiture qui affirme, selon ses avocats, qu’il n’était pas armé.

Pensées pour George Floyd

La métropole du nord du pays est sous tension depuis la mort de George Floyd fin mai 2020, un Afro-Américain asphyxié sous le genou d’un policier blanc lors de son arrestation. Son meurtre avait provoqué un mouvement de colère historique contre le racisme et les violences policières aux Etats-Unis.

Le policier, Derek Chauvin, a été reconnu coupable de meurtre en avril et connaîtra sa peine le 25 juin. Lors de son procès, la mort d’un jeune homme noir tué par une policière blanche lors d’un contrôle routier dans la banlieue de Minneapolis avait contribué à tendre davantage les rapports entre les forces de l’ordre de la ville et la communauté afro-américaine.