États-Unis : La police expérimente un lasso éjectable, une arme décriée

POLÉMIQUE Le dispositif est qualifié de « déshumanisant et cruel »

20 Minutes avec agence
— 
Une voiture de police aux Etats-Unis, illustration
Une voiture de police aux Etats-Unis, illustration — MARK RALSTON / AFP

La police de Seattle (États-Unis) expérimente depuis la semaine dernière un lasso éjectable, qui est particulièrement controversé, note Vice qui relate une information de la radio locale WBEN. Les autorités de santé publique dénoncent notamment ce moyen comme étant « déshumanisant et cruel ».

Des activistes et des experts déplorent l’usage de cette arme

Plus tôt dans l’année, les forces de l’ordre ont fait usage de cette arme contre une femme noire transgenre, décrite comme ayant des troubles psychiques. Celle-ci se serait trouvée pratiquement nue dans la rue lors de son interpellation et elle a été nassée, sans qu’aucune couverture chauffante ou que des vêtements ne lui soient donnés par les agents. Les faits se sont déroulés à Buffalo.

Le département de police de Seattle a déclaré que ce lasso permet d'« aider à désamorcer des situations et réduire le nombre d’issues tragiques ». Elle précise également que le dispositif est dédié à l’interpellation de personnes qui ne se montrent pas coopératives, « mentalement dérangés », « malades » ou « suicidaires ». Mais des activistes et des experts en santé mentale déplorent cette technique et considèrent qu’elle pourrait provoquer davantage de préjudices physiques.