Transport aérien : Un avion Ryanair contraint de se poser à Berlin, après une alerte à la bombe

AVIATION Après vérification, les passagers ont pu reprendre leur vol vers la Pologne

20 Minutes avec AFP

— 

La police fédérale inspecte un avion de Ryanair après l'atterrissage imprévu de l'avion à l'aéroport international de Berlin à Schoenefeld près de Berlin, en Allemagne, lundi 31 mai 2021.
La police fédérale inspecte un avion de Ryanair après l'atterrissage imprévu de l'avion à l'aéroport international de Berlin à Schoenefeld près de Berlin, en Allemagne, lundi 31 mai 2021. — Christophe Gateau/AP/SIPA

Fausse alerte. Un avion de la compagnie Ryanair effectuant un vol entre Dublin et Cracovie a été contraint de se poser à  Berlin dimanche soir. L’appareil transportant 160 personnes s’est posé à 20h08 heure locale sur une piste de l’aéroport Berlin-Brandebourg, dans le sud de la capitale allemande. Un arrêt d’urgence effectué après une alerte à la bombe selon plusieurs médias, comme le quotidien Bild Zeitung.

« Les mesures de sécurité de la police ont pris fin sans qu’aucun danger ne soit détecté », a indiqué une porte-parole de la police berlinoise. « Les passagers ont pu reprendre leur vol vers la Pologne à bord d’un appareil de rechange », a-t-elle ajouté, sans vouloir donner d’autres précisions sur les raisons de l’alerte.

Les bagages des passagers fouillés

Selon les médias allemands, les bagages des passagers ont été déposés sur le tarmac afin d’être fouillés par des équipes cynophiles, tandis que l’avion était entouré de nombreux véhicules de police et de pompiers. « L’appareil de la compagnie Ryanair a demandé un atterrissage d’urgence et obtenu immédiatement une autorisation », indiqué au quotidien Bild le porte-parole de l’aéroport, Jan-Peter Hack, précisant que les passagers avaient été conduits dans le terminal afin de s’y restaurer.

Déjà en juillet 2020, un avion Ryanair effectuant cette même liaison Dublin-Cracovie avait dû faire un atterrissage d’urgence à Londres suite à une alerte à la bombe, qui s’était révélée elle aussi sans fondement.