Etats-Unis : Un couple adepte des théories de l’apocalypse inculpé pour un triple meurtre, dont deux enfants

FAITS DIVERS Selon les enquêteurs, Lori Vallow et Chad Daybell affirmaient devoir « se débarrasser » des mauvais esprits qui transformaient certaines personnes en « zombies »

20 Minutes avec agences
— 
Police américaine, illustration.
Police américaine, illustration. — Jewel SAMAD / AFP

Aux Etats-Unis, un couple adepte des théories de l’apocalypse a comparu ce mercredi devant un juge après avoir été inculpé pour un triple meurtre commis dans l’Idaho. Parmi les victimes figurent les deux enfants de l’épouse.

Lori Vallow, adepte de théories mêlant fin du monde et réincarnation, et Chad Daybell, auteur de livres ésotériques, ont ainsi comparu en visioconférence, deux jours après avoir été mis en accusation par un jury spécial pour avoir tué Tylee Ryan, une adolescente de 16 ans, et Joshua « JJ » Vallow, un petit garçon autiste de 7 ans.

Une série de décès dans leur entourage

Les deux enfants avaient été vus pour la dernière fois vivants en septembre 2019 et leurs corps avaient été retrouvés en juin 2020 près de la maison de Chad Daybell à Rexburg, une petite ville de cet Etat rural. L’homme est également accusé d’avoir tué son épouse, Tammy, en octobre 2019, deux semaines avant qu’il s’installe avec Lori Vallow à Hawaï, où le couple s’est marié. L’affaire avait débuté par un signalement en novembre 2019 des grands-parents des enfants, inquiets de n’avoir plus de nouvelles.

L’enquête a pris un tour macabre lorsque les policiers ont constaté une série de décès dans l’entourage de Lori Vallow et de son nouveau mari. Outre Tammy Daybell, le troisième mari de Lori Vallow, Joseph Ryan, père de Tylee, est mort en 2018, apparemment d’une crise cardiaque. En juillet 2019, son quatrième mari, Charles Vallow, avec qui elle était en instance de divorce, a été tué par le frère de l’accusée, Alex Cox, qui a dit avoir agi en état de légitime défense. Il est lui-même décédé en décembre suivant après avoir été retrouvé inconscient à son domicile.

Ils voulaient « se débarrasser » des mauvais esprits

Selon les enquêteurs, le couple affirmait devoir « se débarrasser » des mauvais esprits qui transformaient certaines personnes en « zombies » et empêchaient leur âme d’accéder au paradis. Lori Vallow considérait elle-même ses deux enfants comme des « zombies ».

Les deux époux sont également accusés de fraudes. Lori Vallow a continué à recevoir des allocations familiales après la disparition de ses enfants et Chad Daybell a profité de deux assurances vie souscrites au nom de sa femme. Ils encourent la peine de mort ou plusieurs peines d’au moins 10 ans de prison.