Porter une arme de poing sans licence et sans formation sera bientôt autorisé au Texas

LOI A la fin de l’année, 22 États américains autoriseront le port d’armes de poing sans permis

NewsGene

— 

Selon les défenseurs du projet, la loi permettra aux Texans de mieux se défendre. (illustration)
Selon les défenseurs du projet, la loi permettra aux Texans de mieux se défendre. (illustration) — REUTERS/J. SALDARRIAGA

Les Etats-Unis ont beau connaître une augmentation des violences par armes à feu, les législateurs du Texas ont autorisé ce lundi le port d’armes de poing, sans contrainte. En effet, aucun permis ne sera demandé. Le législateur ne procédera à aucune vérification des antécédents ou la formation qui l’accompagne, rapporte l'Associated Press (AP) relayée par L'OBS.

Le gouverneur de l’État est favorable à cette mesure. Il a ainsi déclaré en avril dernier qu’il signerait cette loi, et ce, malgré les critiques qui l’entourent.

Une autorisation qui divise

Pour les groupes de représentants de la loi ou de contrôle des armes à feu, cette mesure est une menace pour le public et la police. Ils mettent en avant les récentes fusillades qui se sont déroulées dans l’État comme dans un supermarché Walmart d’El Paso en 2019 qui a fait 20 victimes ou, une année plus tôt, dans un lycée à l’extérieur de Houston (dix morts).

Autre son de cloche chez les défenseurs du projet. Pour eux, une fois l’autorisation votée, cela permettrait de mieux se défendre. Cela mettrait également un terme à l’obstacle constitutionnel qui leur défend de s’équiper en armes de poing. Pour la puissante NRA (la National Rifle Association), cette mesure sur le droit au port d’arme est « la plus importante » dans l’histoire de l’état, selon un porte-parole cité par AP.

D’autres États ont déjà franchi le pas

Actuellement, le Texas autorise déjà le port d’une carabine en public sans licence. Mais pour obtenir une arme de poing, il faut « obtenir un permis qui inclut un contrôle des antécédents, un relevé des empreintes digitales, une formation, un examen écrit et un test de tir », relate L’OBS. Une fois la loi votée, le seul obstacle sera une condamnation pénale pour crime ou une autre interdiction légale. Mais sans vérification, les opposants au projet doutent que cette restriction soit efficace.

Avec cette mesure, le Texas va rejoindre d’autres États qui ont déjà assoupli la réglementation sur le port d’armes. D’ici la fin de l’année, ce sont 22 États qui permettront de circuler avec une arme sans contrainte. Alors que près de la moitié des États américains libéralisent le port d’arme, le pays connaît une flambée des homicides. En 2020, la hausse a atteint 30 %.