Etats-Unis : Coups de feu durant un hommage à George Floyd sur le site même de sa mort

VIOLENCE Des détonations ont retenti alors que de nombreuses personnes s’étaient réunies à Minneapolis un an jour pour jour après le meurtre commis par Derek Chauvin

20 Minutes avec AFP

— 

Hommage à George Floyd le 25 mai 2021 sur le site de sa mort, un an plus tôt, à Minneapolis.
Hommage à George Floyd le 25 mai 2021 sur le site de sa mort, un an plus tôt, à Minneapolis. — Christian Monterrosa/AP/SIPA

L’hommage n’a pas été loin de tourner au drame. Une personne a été blessée mardi à Minneapolis par des coups de feu tirés sur le site de la mort de George Floyd, où de nombreuses personnes s’étaient réunies un an jour pour jour après le meurtre commis par Derek Chauvin.

Une vingtaine de détonations ont retenti peu avant 10 heures, semant la panique dans l’assemblée qui a couru pour se mettre à l’abri. Une vitrine a été brisée et plusieurs douilles jonchaient le sol.

Le blessé dans un état grave

La police s’est rendue à proximité après avoir reçu des appels de témoins qui ont vu un « véhicule quitter les lieux à grande vitesse », a précisé son porte-parole John Elder. Peu après, un individu s’est présenté à un hôpital des environs avec une blessure par balle. Il est dans un état grave mais sa vie ne semble pas en danger, selon John Elder. Aucune interpellation n’a encore eu lieu.

La mort de George Floyd le 25 mai 2020, filmée et diffusée dans le monde entier, a suscité un sursaut antiraciste dans tous les Etats-Unis. Le pays marque mardi le premier anniversaire de cet événement historique avec toute une série de commémorations et une visite de la famille Floyd à la Maison-Blanche. A Minneapolis, la sœur de George Floyd, Bridgett, et le maire Jacob Frey ont observé plusieurs minutes de silence, à la mi-journée, dans un parc qui abrite un festival musical en l’honneur du disparu.

Après la fusillade, les commémorations ont également repris à l’intersection qui fut le théâtre du drame, où une veillée doit se tenir dans la soirée. Jamais rouvert à la circulation, ce carrefour est occupé depuis un an par des militants antiracistes qui l’ont transformé en lieu de mémoire, avec des peintures murales et divers projets. Mais c’est aussi une zone de non-droit où la police n’est pas la bienvenue. Les coups de feu y sont fréquents, surtout la nuit, et ont fait une dizaine de morts ou de blessés dans les environs en un an, selon les forces de l’ordre.

Pour aider le quartier à rebondir, la famille Floyd a prévu de consacrer un demi-million de dollars à des acteurs économiques ou associatifs locaux, sur les 27 millions de dollars de dommages et intérêts que la mairie s’est engagée à lui verser.