Conflit Israël-Hamas : Les Etats-Unis envoient le secrétaire d’Etat Antony Blinken pour consolider la trêve

NEGOCIATIONS Le chef de la diplomatie américaine aura une tâche difficile

20 Minutes avec AFP
— 
Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken
Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken — Alex Brandon/AP/SIPA

Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a amorcé mardi en Israël une tournée au Proche-Orient dans l’espoir de consolider la trêve entre l’Etat hébreu et le Hamas palestinien après des affrontements sanglants ayant semé des ravages en Israël et surtout dans la bande de Gaza.

Le chef de la diplomatie américaine, dont l’avion a atterri en matinée à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv, doit s’entretenir en journée avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, avant de poursuivre sa tournée en Egypte et en Jordanie, deux acteurs clés de la stabilité régionale.

La solution à deux Etats mise en avant, puis oubliée ?

L’objectif est « de soutenir leurs efforts pour consolider le cessez-le-feu », a tweeté lundi Antony Blinken, tandis que le président américain Joe Biden a indiqué que le secrétaire d’Etat devait « évoquer le soutien inébranlable [des Etats-Unis] à la sécurité d’Israël » et poursuivre « les efforts du gouvernement pour rebâtir les liens avec les Palestiniens ».

Dans la foulée du cessez-le-feu, les deux dirigeants avaient réaffirmé leur soutien à la « solution à deux Etats », israélien et palestinien, appuyée par la communauté internationale mais boudée par l’administration Trump​ et renvoyée aux calendes grecques par le nouveau gouvernement américain avant la crise des dernières semaines.

Mais les derniers communiqués du département d’Etat et de la Maison Blanche ne font même pas référence à la « solution à deux Etats ». « Notre priorité est vraiment avant tout de faire en sorte que le cessez-le-feu tienne », a dit à des journalistes un haut responsable américain avant le départ du secrétaire d’Etat, jugeant « prématurées » toutes visées plus ambitieuses.

Malgré d’intenses efforts diplomatiques, les tensions persistent sur le terrain. Une attaque au couteau a blessé deux personnes, dont un soldat israélien, lundi à Jérusalem non loin du quartier de Cheikh Jarrah. L’assaillant, un Palestinien de 17 ans selon l’agence officielle palestinienne, a été abattu par les forces de sécurité israéliennes.