RDC : Plus de 3.000 personnes réfugiées au Rwanda pour fuir l’éruption d’un volcan

ERUPTION Le Rwanda tout proche de Goma, à l'est de la RDC, a ouvert ses frontières pour laisser passer les réfugiés

20 Minutes avec AFP

— 

Des milliers de personnes ont du fuir Goma et le volcan dans la nuit de samedi à dimanche.
Des milliers de personnes ont du fuir Goma et le volcan dans la nuit de samedi à dimanche. — Justin Kabumba/AP/SIPA

Au moins 3.000 personnes venant de Goma, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), ont fui dans la nuit de samedi à dimanche vers le Rwanda après l’éruption du volcan Nyiragongo, a déclaré ce dimanche l’agence de la télévision publique. Le Nyiragongo, qui surplombe Goma, est entré en éruption samedi soir, poussant le gouvernement congolais à ordonner l’évacuation de la ville dont les habitants fuyaient en masse, notamment vers le Rwanda.

La Rwanda Broadcasting Agency (RBA) a posté des photos montrant de nombreuses personnes en marche, portant pour certaines des valises ou des matelas, et accompagnées du commentaire : « Des milliers de Congolais et de résidents de la ville frontalière de Goma arrivant dans la ville de Rubavu, au Rwanda. » De part et d’autre de la frontière, les villes de Goma et de Rubavu sont toutes proches. Un « plan d’urgence » a été mis en place par les autorités de Rubavu, précise RBA.

« Les frontières rwandaises sont ouvertes »

« Les autorités du district de Rubavu ont déclaré à RBA que les personnes arrivant de Goma seront logées dans des écoles et des lieux de culte qui ont été préparés pour accueillir ceux qui fuient l’éruption du Nyiragongo », ajoute RBA. « Les frontières rwandaises sont ouvertes et l’accueil de nos voisins se déroule paisiblement. Il n’y a pas eu de blocage quelconque mais plutôt l’organisation d’entrées et le dispatching coordonnés », a déclaré vers 02h00 du matin heure locale, sur Twitter, Vincent Karega, l’ambassadeur du Rwanda en RDC.

En début de soirée samedi, des lueurs rougeoyantes ont commencé à s’échapper du cratère du volcan et une odeur de soufre s’est répandue dans Goma, située sur son flanc sud, sur les rives du lac Kivu. Capitale régionale du Nord-Kivu, Goma compte près de 600.000 habitants, pour douze quartiers. Le plan d’évacuation des autorités prévoit qu’ils se rendent aux deux-tiers au Rwanda. La précédente éruption majeure du Nyiragongo remonte au 17 janvier 2002. Elle avait causé la mort de plus de cent personnes, couvrant de lave quasiment toute la partie est de Goma, y compris la moitié de la piste de l’aéroport.