Coronavirus : Le pass sanitaire européen sera « disponible fin juin », annonce Clément Beaune

EPIDEMIE Les Européens pourront voyager même sans vaccination, en présentant un test PCR négatif de moins de quarante-huit heures

M.A.

— 

Clément Beaune est le ministre délégué aux Affaires européennes depuis juillet 2020.
Clément Beaune est le ministre délégué aux Affaires européennes depuis juillet 2020. — Jacques Witt/SIPA

A quelques semaines du lancement de la saison estivale, l’envie de voyager se fait de plus en plus pressante chez les Français. Un pass sanitaire européen, permettant de voyager dans l’UE sans test PCR, devrait être disponible fin juin, a annoncé Clément Beaune, le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, ce dimanche sur Europe 1.

Le pass sanitaire sera d’abord utilisé en France, à l’échelle nationale, début juin pour accéder aux grands rassemblements, puis fin juin pour circuler dans l’Union européenne. La version française sera disponible à partir du 9 juin et permettra d’accéder aux « grands rassemblements » comme les festivals, ou les événements sportifs ou culturels dépassant les 1.000 personnes, a précisé le secrétaire d’Etat. Mais il ne sera pas nécessaire pour la vie quotidienne : « Les Français n’auront pas à présenter un justificatif quelconque pour aller boire un café ou manger au restaurant », a-t-il rassuré.

« Le pass sanitaire n’est pas une obligation de plus mais une chance supplémentaire »

A partir de « la deuxième quinzaine de juin », il sera harmonisé au niveau européen, permettant aux habitants de l’Union européenne de voyager dans les 27 pays. Pour présenter un pass sanitaire valide, il faudra pouvoir montrer un certificat de vaccination complet – soit les deux doses – ou un test PCR négatif effectué quarante-huit heures avant le déplacement. 

« Le code sera le même pour aller à un festival ou pour voyager », a assuré Clément Beaune. Il permettra de se rendre partout dans l’Union européenne, « de Paris à Athènes ou de Madrid à Berlin », a-t-il expliqué, avant d’ajouter : « Le pass sanitaire n’est pas une obligation de plus mais une chance supplémentaire. »Le document sera à présenter via l’application Tous Anti Covid ou bien sur papier.

Quid des mesures de quarantaine ?

Mais le secrétaire d’Etat a prévenu : en cas de détérioration de la situation sanitaire d’un pays au sein de l’UE, les mesures de quarantaine pourraient être réintroduites. « Chaque pays concerné devrait pouvoir réagir dans les 48 heures en fermant ses frontières ou en mettant en place une quarantaine renforcée », a-t-il ajouté.

Les Vingt-Sept réfléchissent également à la gratuité des tests PCR dans tous les pays de l’Union. « Il est important de rappeler que la France est le seul pays d’Europe à proposer des tests gratuits là où certains pays comme l’Espagne les facturent plus de 100 euros. C’est pour cela que nous désirons harmoniser la situation et qu’ils soient gratuits partout », a rappelé Clément Beaune.