Coronavirus en Algérie : Oui, le pays a bien annoncé une réouverture de ses frontières, mais pas avec ce décret

FAKE OFF Un décret relayé sur les réseaux sociaux et présenté comme émanant de la présidence algérienne annonce l’ouverture des frontières à la fin du mois. Si le pays compte bien rouvrir partiellement le 1er juin, ce document est un faux

Mathilde Cousin

— 

Un homme vérifie les horaires des avions à l'aéroport Houari Boumédiène d'Alger alors que certains vols intérieurs reprennent, le 6 décembre 2020.
Un homme vérifie les horaires des avions à l'aéroport Houari Boumédiène d'Alger alors que certains vols intérieurs reprennent, le 6 décembre 2020. — Fateh Guidoum/AP/SIPA

Des frontières fermées depuis plus d’un an en raison de l'épidémie de coronavirus. Est-ce pour cela qu’un document douteux, annonçant une réouverture partielle des frontières algériennes, est devenu viral sur les réseaux sociaux depuis ce week-end ? Ce document, présenté comme un décret d'Abdelmadjid Tebboune, le président de la République, annonce que « les vols au départ et à destination de l'Algérie sont autorisés à partir du 31 mai 00H00 ».

La présidence algérienne a bien annoncé une réouverture partielle des frontières du pays à partir du 1er juin, mais ce décret n'est pas authentique.
La présidence algérienne a bien annoncé une réouverture partielle des frontières du pays à partir du 1er juin, mais ce décret n'est pas authentique. - Capture d'écran Facebook

FAKE OFF

Plusieurs points alertent sur l’authenticité de ce document. Il n'apparaît pas dans le Journal officiel de la République algérienne daté du 16 mai. Une recherche avec le numéro qui apparaît sur le document, 21-70, renvoie vers un décret différent, publié en février par le Premier ministre.

Le document comporte plusieurs fautes d’orthographe et la date du 16 mai 2021 apparaît seulement en calendrier grégorien, alors que la date en calendrier héjirien figure également sur les décrets officiels. De plus, le document est attribué au président, alors que les décrets liés à la situation sanitaire sont signés par le Premier ministre. Sollicitée par 20 Minutes au sujet de l'authenticité de ce document, la présidence algérienne n'a pas donné suite.

Toutefois, la présidence de la République algérienne a bien annoncé dimanche une réouverture partielle des frontières à partir du 1er juin. Cinq vols quotidiens seront assurés depuis et à destination des aéroports d’Alger, Oran et Constantine. Les autorités algériennes précisent que le texte réglementaire sera publié d'ici une semaine.