Coronavirus en République démocratique du Congo : Cinq cas de variant indien détectés dans un même immeuble

PANDÉMIE Le ministre de la Santé s’est montré rassurant, précisant que « toutes les mesures ont été prises »

20 Minutes avec agences

— 

Un dépistage du coronavirus avec la méthode PCR (illustration).
Un dépistage du coronavirus avec la méthode PCR (illustration). — F.Greuez/Sipa

Cinq cas du variant indien du Covid-19 ont été récemment enregistrés à Kinshasa ( République démocratique du Congo). La situation reste « sous contrôle », a assuré ce lundi le ministre de la Santé du pays, qui a été informé de la situation le 5 mai.

Les cas ont été recensés dans un immeuble abritant des personnes d’origine indienne. Les autorités sanitaires ont immédiatement procédé au dépistage de 146 personnes. « 25 cas ont été identifiés positifs, dont 18 de nationalité indienne, et 7 de nationalité congolaise », a expliqué le ministre. « Parmi ces 25 cas positifs, il y a 5 variants indiens. »

Un variant particulièrement dangereux

Le responsable se veut rassurant. « Toutes les mesures ont été prises », a-t-il assuré. « L’immeuble est en isolement, les gens sont en quarantaine. […] Nous avons dénombré 536 cas contacts. Leur surveillance se fait de manière régulière. Nous contrôlons la situation. »

A ce jour, le variant indien du coronavirus a été identifié dans cinq pays africains : la RDC, l’Afrique du Sud, le Kenya, l’Ouganda et le Maroc. Ce variant est plus contagieux et semble résister aux vaccins, contribuant à la flambée galopante de l’épidémie en Inde, a indiqué l’OMS ce samedi.

Une vaccination assez lente

Depuis mars 2020, la RDC a recensé 30.349 cas de Covid-19, dont 772 décès. Avec moins de 3 % de taux de décès, la situation ne peut « guère effrayer notre population », estime le ministre de la Santé. Le responsable entend promouvoir dans les prochains jours une « large campagne de vaccination à l’attention de toutes les couches de la population ».

A ce jour, 7.000 personnes ont été vaccinées alors que la vaccination a commencé le 19 avril. L’objectif affiché est de vacciner 20 % de la population cible (plus de 55 ans, personnes à risque, soignants). Via le programme Covax de l’ONU, la RDC a bénéficié d’un premier don de 1.716.000 doses, plus un don du gouvernement indien de 50.000 doses.