Grèce : Les cas de Covid-19 se multiplient dans le camp de migrants de Lesbos

PANDÉMIE La vaccination des migrants a commencé il y a quelques semaines

20 Minutes avec agences
— 
Une file de migrants et de migrantes à Lesbos.
Une file de migrants et de migrantes à Lesbos. — John Liakos/AP/SIPA

Une trentaine d’infections au Covid-19 ont été enregistrées ces derniers jours dans le camp de  migrants de l’île de Lesbos ( Grèce). Une centaine de personnes, dont les familles des personnes malades, ont été « placées en quarantaine », ont indiqué les autorités ce jeudi.

Depuis l’apparition du coronavirus en mars 2020 en Grèce, très peu de cas ont été enregistrés dans ce camp qui abrite près de 6.000 migrants. Les restrictions sévères qui s’y appliquent (les réfugiés ne sont autorisés à sortir que pour un temps très limité) ont sûrement joué dans cette situation.

Des conditions de vie très difficiles

La vaccination des migrants a commencé depuis quelques semaines à Lesbos mais beaucoup d’entre eux refusent l’injection en signe de protestation contre leurs conditions de vie. Le camp d’accueil et d’enregistrement à Mavrovouni, près du port de Lesbos, a en effet été bâti en urgence après l’incendie du bidonville de Moria en septembre 2020.

Il est considéré comme provisoire en attendant la construction d’un nouveau camp sur l’île. Ce projet a pris du retard en raison des protestations de certains habitants et autorités locales, lassés de la présence de migrants sur l’île. Si la sécurité dans ce nouveau camp est meilleure, les conditions de vie y restent dures pour de nombreuses familles, parquées dans des tentes sans électricité.