Etats-Unis : Le Pentagone annonce l’échec d’un test de missile intercontinental

DEFENSE Une enquête était en cours pour découvrir la cause du dysfonctionnement

20 Minutes avec AFP
— 
Un missile balistique intercontinental Minuteman III lancé depuis une base aérienne en Californie en août 2017.
Un missile balistique intercontinental Minuteman III lancé depuis une base aérienne en Californie en août 2017. — U.S. Air Force/SIPA

Les Etats-Unis ont annoncé, ce mercredi, l’échec d’un test de missile balistique intercontinental (ICBM) Minuteman III au décollage, précisant que le missile était non-armé et qu’une enquête était en cours pour découvrir la cause du dysfonctionnement.

L’armée américaine envisage de retenter ce tir d’essai, a précisé l’US Air Force dans un communiqué.

Rassurer les alliés de Washington

Le missile devait être lancé mercredi à la première heure depuis la base aérienne de Vandenberg, en Californie, pour un test comme l’armée de l’air américaine en effectue régulièrement pour démontrer l’efficacité de la dissuasion nucléaire américaine et rassurer les alliés de Washington.

Il avait été annoncé lundi dans un tweet du commandement de la force de frappe américaine. Le communiqué ne précise pas où il devait s’écraser mais les missiles testés sont en général tirés en direction des îles Marshall, et s’abîment en mer.

Un seul lanceur terrestre

En service depuis cinquante ans, Minuteman III est le seul missile à lanceur terrestre de l’arsenal nucléaire des Etats-Unis depuis 2005. Il est installé dans des silos de lancement répartis sur trois bases militaires américaines, dans le Wyoming, le Dakota du Nord et au Montana.

L’arsenal nucléaire américain comprend aussi les missiles Trident, lancés depuis la mer et déployés à bord des sous-marins américains, et des bombes nucléaires transportées par des bombardiers stratégiques.