Vaccination au Canada : Justin Trudeau appelle ses concitoyens à ne pas privilégier certains vaccins

TRAITEMENT « Le point à retenir, c’est qu’on doit tous être vaccinés le plus vite possible pour revenir à une vie normale », a-t-il déclaré.

20 Minutes avec agences

— 

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau à Ottawa, le  8 mai 2020.
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau à Ottawa, le 8 mai 2020. — Adrian Wyld/AP/SIPA

Le Premier ministre Justin Trudeau a appelé ce mardi les Canadiens à accepter « le premier vaccin disponible », au lendemain des recommandations d’un comité d’experts suggérant de privilégier les remèdes de Pfizer et Moderna dans certains cas. « Tous les vaccins approuvés par Santé Canada sont sûrs et efficaces », a-t-il réaffirmé lors d’un point presse, appelant une nouvelle fois les Canadiens « à se faire vacciner avec le premier vaccin disponible, le plus vite possible ».

« C’est une bonne chose d’avoir des recommandations de toute une série d’experts et de médecins », a-t-il commenté. « Mais le point à retenir, c’est qu’on doit tous être vaccinés le plus vite possible pour revenir à une vie normale ». La veille, le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI), qui conseille le gouvernement, avait créé la confusion en affirmant que les vaccins à ARN messager (Pfizer, Moderna) étaient « les vaccins préférés » par rapport à ceux à vecteur viral d’Astrazeneca et Johnson et Johnson, en raison des risques de complications pour les deux derniers.

Une troisième vague dans le pays

Le CCNI a estimé que les Canadiens devraient peut-être attendre de se voir proposer un vaccin à ARN messager si l’épidémie est sous contrôle dans leur zone. Le Premier ministre avait lui-même reçu une première dose du vaccin AstraZeneca le 23 avril.

« Personnellement, je suis extrêmement satisfait d’avoir reçu une dose d’AstraZeneca il y a quelques semaines, a-t-il ajouté. C’est très important à mes yeux de pouvoir protéger ceux qui me sont chers, de protéger ma famille et de faire ma part pour que tous les Canadiens puissent sortir de tout cela le plus vite possible ».

Le CCNI avait également recommandé ce lundi de réserver l’utilisation du vaccin de Johnson & Johnson, le dernier des quatre remèdes homologués au Canada, aux personnes âgées de 30 ans et plus. Mardi, plus de 34 % des Canadiens avaient reçu une première dose d’un des quatre vaccins homologués au pays. Le Canada est confronté à une troisième vague qui a entraîné des mesures de confinement dans plusieurs provinces, notamment les deux plus touchées, l’Ontario et le Québec.