Etats-Unis : Au cœur de l’affaire Epstein, le procès de Ghislaine Maxwell reporté à l’automne

JUSTICE Portant sur des accusations de trafic de mineures pour le compte de Jeffrey Epstein, le procès devait initialement démarrer le 12 juillet

20 Minutes avec AFP

— 

Ghislaine Maxwell (assise au centre) lors d'une audition devant la cour fédérale, à New York le 23 avril 2021 (illustration).
Ghislaine Maxwell (assise au centre) lors d'une audition devant la cour fédérale, à New York le 23 avril 2021 (illustration). — Elizabeth Williams/AP/SIPA

Il faudra attendre un petit peu plus que prévu pour voir s’ouvrir, aux Etats-Unis, le procès de Ghislaine Maxwell. Initialement annoncé pour démarrer le 12 juillet, il est finalement reporté à l’automne, à une date encore non précisée, a indiqué lundi la juge new-yorkaise en charge du dossier.

La défense de cette ex-figure de la jetset britannique, accusée de trafic de mineures pour le compte du défunt financier Jeffrey Epstein, avait demandé un report après que l’accusation l’eût inculpée de chefs d’accusation supplémentaires fin mars. La juge Alison Nathan a estimé qu’un « léger report » était « dans l’intérêt de la justice ». Elle a en outre appelé les deux parties à se mettre d’accord sur « la date la plus proche possible cet automne ».

Ghislaine Maxwell, 59 ans, est incarcérée dans une prison fédérale de Brooklyn depuis juillet 2020. Elle risque la prison à perpétuité, accusée d’avoir recruté, entre 1994 et 2004, des jeunes filles mineures pour le compte de Jeffrey Epstein, qui les exploitait sexuellement. Elle a été arrêtée un an après la mort du financier, retrouvé pendu dans sa cellule new-yorkaise. L’enquête avait conclu à un suicide et à des dysfonctionnements de la prison.