Coronavirus : Le Royaume-Uni envoie trois unités de production d’oxygène à l’Inde

EPIDEMIE Au total, 495 concentrateurs d’oxygène et 200 respirateurs seront livrés par Londres alors que l’épidémie de Covid-19 explose en Inde

20 Minutes avec Agences

— 

Les cas de Covid-19 explosent en Inde ces dernières semaines.
Les cas de Covid-19 explosent en Inde ces dernières semaines. — Sakib Ali/Hindustan Times//SIPA

Le Royaume-Uni a annoncé mercredi envoyer trois unités de production d’oxygène à l’Inde, après un premier envoi durant le week-end de matériel médical vers ce pays dévasté par l’épidémie de Covid-19. Mais il n’a pas de vaccins en trop à lui fournir. Ces trois unités, de la taille chacune d’un conteneur maritime, peuvent produire 500 litres d’oxygène par minute, a indiqué le gouvernement britannique dans un communiqué.

« Nous sommes aux côtés de nos amis indiens dans leur lutte contre le Covid-19 », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab, pour qui « la collaboration internationale est plus essentielle que jamais ». « Cette aide britannique supplémentaire permettra de répondre aux besoins actuels de l’Inde, notamment en oxygène », a-t-il détaillé.

Une explosion de l’épidémie inquiétante

Un premier envoi de concentrateurs d’oxygènes et de respirateurs en provenance du Royaume-Uni est arrivé mardi en Inde, et un deuxième lot du même type devrait arriver vendredi. Au total, 495 concentrateurs d’oxygène et 200 respirateurs seront livrés par Londres, l’ancienne puissance coloniale. Contacté par l’AFP, le ministère des Affaires étrangères n’a pour l’instant pas précisé quand arriveront les unités de production d’oxygène.

L'Inde voit son système de santé craquer sous le flot des malades, qui font face à un manque de lits d’hôpitaux, de réserves d’oxygène et de médicaments vitaux. L’explosion des cas est imputée notamment à un nouveau variant et à des rassemblements politiques et religieux de grande ampleur. Le nombre de morts du coronavirus y a dépassé les 200.000 mercredi, avec plus de 3.000 décès signalés en 24 heures pour la première fois, selon les données officielles.

Bientôt des doses d’AstraZeneca ?

Les États-Unis ont annoncé envoyer à l’étranger – et peut-être vers l’Inde – 60 millions de doses du vaccin AstraZeneca, mis au point par le Royaume-Uni. Londres n’est cependant pas lui en mesure « pour le moment » d’offrir à l’Inde des doses excédentaires, a indiqué mercredi le ministre de la Santé Matt Hancock, lors d’une conférence de presse.