Etats-Unis : Une vidéo du patron du lobby pro armes tirant maladroitement sur un éléphant crée la polémique

NATIONAL RIFLE ASSOCIATION Très proche du pachyderme, le responsable de la NRA tire très maladroitement et rate sa cible à deux reprises

20 Minutes avec agences
— 
Une convention de la NRA à Nashville, au Tennessee, le 10 avril 2015
Une convention de la NRA à Nashville, au Tennessee, le 10 avril 2015 — KAREN BLEIER AFP

Wayne LaPierre, patron du puissant lobby pro armes National Rifle Association (NRA) aux Etats-Unis, est dans la tourmente depuis la diffusion d’une vidéo. Sur celle-ci, on le voit tirer maladroitement sur un éléphant au Botswana. Les images datent de 2013.

Tournée dans le cadre d’un documentaire parrainé par la NRA, la vidéo a été retrouvée par The Trace et le New Yorker. On y voit le vice-président exécutif tirer sur un éléphant tout proche de lui et le blesser. Amené encore plus près de l’animal par un guide, il tire ensuite quasiment à bout portant et rate encore sa cible. C’est finalement quelqu’un d’autre qui achève l’animal.

Pluie de critiques

D’autres images montrent la femme de Wayne LaPierre tuer un éléphant, puis lui couper la queue en criant « Victoire ! ». « Wayne LaPierre parvient à s’aliéner à la fois les chasseurs et les propriétaires d’armes, a réagi la fondatrice de Moms Demand Action, une organisation américaine anti-armes. Non seulement c’est inhumain, mais il est en plus un très mauvais tireur. »

« C’est ignoble de voir l’abattage brutal et maladroit de cette magnifique créature. Aucun animal ne devrait souffrir ainsi, a renchéri le Centre pour la diversité biologique dans un communiqué. Les éléphants de la savane viennent d’être déclarés espèce en danger d’extinction. Ces bêtes intelligentes ne devraient en aucun cas être utilisées comme cible de papier par un tireur incompétent. »

Une demande de dissolution à New York

Le documentaire n’avait jamais été diffusé mais la médiatisation de ces images risque de provoquer un « fiasco en termes de relations publiques » pour le NRA, déjà dans la tourmente judiciaire, estime le New Yorker. Début août 2020, le lobby a été attaqué par la procureure de l’Etat de New York, qui réclame sa dissolution.

Wayne LaPierre et trois autres hauts responsables sont accusés d’avoir utilisé les contributions de leurs adhérents comme « leur propre tirelire », au point d’avoir rendu l’organisation quasi insolvable. La NRA a contre-attaqué en déposant le bilan devant un tribunal fédéral de Dallas.