Croatie : Des fossiles d’éléphants préhistoriques saisis dans une voiture

TROUVAILLE Ces fragments dateraient d’environ 15 millions d’années

20 Minutes avec agences
— 
Un contrôle douanier à la frontrière entre la Bosnie-Herzégovine et la Croatie, côté bosnien. (Illustration
Un contrôle douanier à la frontrière entre la Bosnie-Herzégovine et la Croatie, côté bosnien. (Illustration — ELVIS BARUKCIC / AFP

Une importante quantité de fossiles d’animaux datant d’environ 15 millions d’années, notamment des fragments osseux attribués par des experts à des éléphants préhistoriques, a été découverte dans une voiture contrôlée à la frontière bosno-croate, a annoncé ce mercredi la police croate. Ces objets, saisis le 17 avril, ont été analysés par des experts du Musée d’histoire naturelle de Zagreb et leurs conclusions ont été présentées ce mercredi en conférence de presse à Stara Gradiska, à la frontière bosno-croate.

« Nous avons pu établir qu’il s’agit d’éléments fossiles très précieux pour nous, les paléontologues », a déclaré le chef du département de géologie et de paléontologie du musée, cité dans un communiqué de la police. « Ces éléments sont constitués de fragments de fossiles d’espèces animales de la période du Miocène, datant d’environ 15 millions d’années », a-t-il précisé.

Des os de mâchoires et des dents

Il s’agit de restes – notamment des os de mâchoires et des dents – attribués, lors de cette analyse préliminaire, à des éléphants préhistoriques (Gomphotherium et Prodeinotherium), des rhinocéros (Brachypotherium), des cochons (Conohyus) et à plusieurs autres espèces disparues, selon la même source. « Ces précieux éléments fossiles nous donneront certainement de nouvelles connaissances scientifiques sur la vie, le climat et l’environnement du passé préhistorique de la Terre, sur le territoire de l’Europe centrale », a relaté l’expert croate.

Ils ont été découverts dans le coffre d’une voiture immatriculée en Slovénie et conduite par un ressortissant slovène de 46 ans, entrée en Croatie en provenance de Bosnie par le poste-frontière de Stara Gradiska, à 140 km au sud-est de Zagreb. La police ne précise cependant pas si le chauffeur a été arrêté.

82 éléments fossiles découverts

Ils proviendraient d’une mine de lignite située près de la ville bosnienne de Bugojno (centre), a déclaré lors de la conférence de presse le chef du département de géologie et de paléontologie du musée, cité par le site « 24 Sata » (24 Heures). Un responsable de la police aux frontières croate, également cité par ce portail, a précisé que 82 éléments fossiles avaient été découverts dans la voiture.

Ces fossiles seront temporairement stockés au Musée d’histoire naturelle de Zagreb. Cela permettra d'« empêcher la détérioration du matériau », selon le communiqué.