Etats-Unis : Un livre de Kamala Harris acheté avec des fonds fédéraux pour être distribué à des enfants migrants ? Faux

FAKE OFF Des médias américains ont affirmé, à partir d’une seule photo, qu’un livre écrit par la vice-présidente allait être inclus dans des kits distribués à des enfants migrants

M.Co.
— 
Kamala Harris, vice-présidente des Etats-Unis, le 1er avril.
Kamala Harris, vice-présidente des Etats-Unis, le 1er avril. — Oliver Contreras/Sipa USA/SIPA
  • Un livre de Kamala Harris, la vice-présidente des Etats-Unis, inclus dans des kits de bienvenue pour des enfants migrants ? C’est ce qu’ont affirmé le New York Post et Fox News, avant de modifier leurs articles.
  • Tout est parti d’une photo montrant l'ouvrage, publié en 2019, sur un lit de camp dans un centre californien pour enfants migrants.
  • Le livre a été donné par un particulier, a expliqué un représentant de la ville. D’autres livres sont visibles sur les autres lits.

Une photo d’un livre a allumé un débat politique animé aux Etats-Unis. Les protagonistes ? Le tabloïd New York Post, la chaîne Fox News et, à son insu, la vice-présidente du pays, Kamala Harris.

A partir d’une photo montrant un livre pour enfants écrit par Kamala Harris en 2019 alors qu’elle n’était pas encore élue à la Maison-Blanche, le tabloïd a expliqué vendredi que plusieurs exemplaires du livre allaient être distribués à des enfants migrants. La polémique a ensuite été reprise par Fox News et des élus conservateurs.

La photo en question montre un exemplaire du livre posé sur un lit dans un centre d’accueil pour enfants migrants en Californie. La photo a été prise par Brittany Murray, une photographe travaillant pour des journaux locaux. Le cliché a ensuite été distribué dans le monde entier par plusieurs agences de presse.

Le livre de Kamala Harris est posé sur un lit destiné à un enfant migrant, dans un centre d'accueil en Californie. Le livre a été donné par un particulier.
Le livre de Kamala Harris est posé sur un lit destiné à un enfant migrant, dans un centre d'accueil en Californie. Le livre a été donné par un particulier. - Brittany Murray/AP/SIPA

FAKE OFF

D’autres photos montrent que d’autres livres attendent les enfants. Celui de la vice-présidente américaine n’est pas le seul présent dans le centre.

D'autres livres sont visibles sur ces lits de camp, dans le centre qui doit accueillir les enfants migrants.
D'autres livres sont visibles sur ces lits de camp, dans le centre qui doit accueillir les enfants migrants. - Brittany Murray/AP/SIPA

Le livre a en réalité été donné au centre par un particulier, ont expliqué des représentants de la ville californienne de Long Beach au Washington Post ainsi qu’au site de fact-checking Snopes.

La ville a organisé une collecte de jouets pour les enfants accueillis temporairement dans le centre. « Le livre auquel vous faites référence est l’un des milliers de livres différents qui ont déjà été donnés, a détaillé un porte-parole auprès des médias américains. Ce livre n’a pas été acheté par le ministère américain de la santé et des services sociaux ou la ville. Il s’agit d’un livre unique qui ne fait pas partie d’un don massif de ce titre spécifique. »

Une information que confirme le ministère américain de la santé et des services sociaux, dont dépend le centre : « Le livre en question faisait partie d’un assortiment de centaines de titres donnés au centre d’accueil d’urgence de Long Beach dans le cadre d’une collecte de livres et de jouets de la ville de Long Beach, explique le ministère à Newsweek. L’argent des contribuables n’a pas été utilisé pour acheter le livre de la vice-présidente Harris. »

Le New York Post et Fox News ont modifié leurs articles et l’autrice de celui paru dans le tabloïd a annoncé mercredi sa démission, avançant avoir été obligée de l’écrire. Son ancien journal n’a pas donné suite aux sollicitations des médias américains sur ce point.

Le livre de Kamala Harris, illustré par Mechal Renee Roe, revient sur les personnes qui l’ont inspirée et encouragée tout au long de sa vie, de sa famille à ses professeurs.