Coronavirus en Inde : Le bilan de la pandémie dépasse les 200.000 morts

EPIDEMIE Et ce bilan officiel du Covid-19 en Inde est très certainement en dessous de la réalité, dans ce pays de plus d’un milliard d’habitants et d’habitantes

20 Minutes avec AFP

— 

Des employés des services mortuaires en Inde.
Des employés des services mortuaires en Inde. — Anupam Nath/AP/SIPA

Le nombre de morts et de mortes du coronavirus en Inde a dépassé les 200.000 ce mercredi, avec plus de 3.000 décès signalés en vingt-quatre heures pour la première fois, selon les données officielles. Au total, 201.187 personnes ont succombé à l’épidémie dans le pays, et 3.293 sur ces dernières vingt-quatre heures, selon le ministère de la Santé, même si de nombreux experts et expertes estiment que le véritable bilan est plus élevé.

L’Inde a enregistré un total de 18 millions de contaminations, avec 360.000 nouveaux cas recensés sur les dernières 24 heures. Près de six millions de nouveaux cas se sont ajoutés sur ce seul mois d’avril. L’explosion du nombre de cas, imputée notamment à un variant du virus et à des rassemblements politiques et religieux de grande ampleur, a submergé les hôpitaux, qui manquent cruellement de lits, de médicaments et d’oxygène.

La crise est particulièrement grave à New Delhi, où des personnes à bout de souffle meurent aux portes des hôpitaux bondés. L’Inde a jusqu’à présent administré 150 millions de vaccins et, à partir de samedi, le programme sera étendu à tous les adultes, ce qui signifie que 600 millions de personnes supplémentaires pourront en bénéficier. De nombreux Etats signalent toutefois que leurs stocks de vaccins sont insuffisants et les experts et expertes appellent le gouvernement à donner la priorité aux groupes vulnérables et aux zones les plus touchées.