Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
FAKE OFFDes faux malades du Covid-19 dans un hôpital allemand ? C’est un exercice

Coronavirus en Allemagne : Des faux malades du Covid-19 dans un hôpital ? Il s’agit d’un exercice

FAKE OFF
La vidéo d’une jeune femme, alitée dans un hôpital mais visiblement en pleine forme, est devenue virale. Elle participait simplement à un exercice pour former des soignants
Le maire de Berlin, Michael Mueller inspecte une salle avec le sénateur de la santé de Berlin, Dilek Kalayci, et le Dr Andrea Grebe, présidente du conseil d'administration de Vivantes, lors d'une visite de l'hôpital de fortune  "Corona treatment center Jaffestrasse", à Berlin, le 23 avril 2020. (Photo d'illustration)
Le maire de Berlin, Michael Mueller inspecte une salle avec le sénateur de la santé de Berlin, Dilek Kalayci, et le Dr Andrea Grebe, présidente du conseil d'administration de Vivantes, lors d'une visite de l'hôpital de fortune "Corona treatment center Jaffestrasse", à Berlin, le 23 avril 2020. (Photo d'illustration) - Odd ANDERSEN / AFP / POOL / AFP
Mathilde Cousin

Mathilde Cousin

L'essentiel

  • «C’est une plaisanterie », s’exclame, avec un grand sourire, une femme alitée dans un hôpital allemand pour patients atteints du Covid-19.
  • Cette vidéo nourrit des soupçons de mise en scène.
  • En réalité, la jeune femme participait à un exercice pour former des soignants en cas d’afflux de malades.

Un nouveau soupçon, non fondé, de faux malades. L’histoire se déroule cette fois-ci en Allemagne : une jeune fille se trouve dans un lit d’hôpital, portant un masque, tandis qu’une personne lui place un tuyau dans le nez. Semblant en pleine forme, elle rit avec deux autres jeunes femmes, elles aussi alitées, et montre une feuille rédigée en allemand. « C’est une blague ! », lance-t-elle en anglais.

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, des internautes mettent en doute la réalité des taux d’occupation des hôpitaux. Et le détournement de cette vidéo en est un nouvel exemple.

FAKE OFF

Les images montrent un exercice qui s’est déroulé le 10 septembre 2020 dans un centre de traitement du Covid-19 à Berlin. Il s’agissait de préparer les équipes à la prise en charge de patients Covid + en cas d’augmentation de leur nombre.

70 figurants jouaient le rôle des malades. Vivantes, le groupe hospitalier qui gère le centre, précise qu’ils ont reçu un dédommagement pour leur participation.

Ces figurants « ont joué l’admission, les soins, le transfert et la sortie des patients fictifs [atteints] du Covid-19, détaille le groupe dans un communiqué de presse publié le lendemain de l’exercice. A travers les différents scénarios, les patients ont donné au personnel des tâches à accomplir : par exemple, la situation de détresse respiratoire, une réanimation nécessaire, ou des demandes individuelles comme une aide pour aller aux toilettes ou demander à boire. Les organisateurs ont été satisfaits du résultat de l’exercice. »

Plusieurs indices permettent de remonter à la source de la vidéo : la jeune femme s’y exprime principalement en allemand et montre un papier rédigé dans cette langue, laissant supposer que la vidéo a été tournée dans un pays germanophone. A plusieurs reprises, le nom du groupe hospitalier est visible sur les couvertures des lits.

La vidéo n’apparaît pas sur le compte YouTube de Vivantes. En revanche, une recherche à l'aide de mots clés en allemand renvoie vers un article de nos confrères de la ZDF, daté du 14 septembre. La vidéo faisait déjà l’objet d’un détournement, quelques jours à peine après sa mise en ligne sur le compte Instagram de la jeune volontaire.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Face au détournement de sa vidéo, celle-ci a publié une mise au point le 14 septembre. Elle y rappelle qu’elle a bien pris part à un exercice pour former le personnel.

Sujets liés