Indonésie : Une vidéo de l’équipage du sous-marin disparu en train de chanter « au revoir » devient virale

VIDEO Celle-ci avait été enregistrée quelques semaines avant le drame

20 Minutes avec AFP

— 

Une cérémonie de prière a eu lieu pour l'équipage du sous-marin de la marine indonésienne KRI Nanggala qui a coulé dans la mer de Bali en Indonésie, après que l'armée indonésienne a officiellement admis dimanche qu'il n'y avait aucun espoir de trouver des survivants du sous-marin.
Une cérémonie de prière a eu lieu pour l'équipage du sous-marin de la marine indonésienne KRI Nanggala qui a coulé dans la mer de Bali en Indonésie, après que l'armée indonésienne a officiellement admis dimanche qu'il n'y avait aucun espoir de trouver des survivants du sous-marin. — Trisnadi/AP/SIPA

La marine indonésienne a publié une vidéo de l’équipage du sous-marin KRI Nanggala 402 qui a coulé au large de Bali, entraînant la mort des 53 hommes à bord. Celle-ci est devenue rapidement virale sur les réseaux sociaux indonésiens et pour cause. On y voit les sous-mariniers entonner Sampai Jumpa, une chanson indonésienne populaire dont le titre signifie « au revoir ». La vidéo a particulièrement ému la population, bien qu’elle ait été enrégistrée il y a plusieurs semaines comme message d’adieu au précédent commandant des forces sous-marines indonésiennes, dont le successeur a pris ses fonctions début mars, a précisé le porte-parole de l’armée indonésienne Djawara Whimbo.

« Je ne suis pas prêt à ce que tu me manques »

Le défunt commandant du sous-marin Heri Oktavian fait partie du groupe rassemblé autour de l’un des sous-mariniers jouant de la guitare. « Je ne suis pas prêt à ce que tu me manques, je ne suis pas prêt à te laisser », chante le groupe. « Je te souhaite le meilleur ».

Le sous-marin de construction allemande, l’un des cinq de la flotte indonésienne, a disparu des radars mercredi alors qu’il devait participer à des exercices au large de Bali. Les forces armées indonésiennes ont annoncé dimanche avoir retrouvé le submersible brisé en trois morceaux par plus de 800 mètres de fond et que tout l’équipage avait péri.