Syrie : Un pétrolier iranien attaqué au large des côtes syriennes

TENSIONS Au moins trois personnes ont été tuées dans l’attaque du pétrolier, parmi lesquelles deux membres d’équipage

20 Minutes avec AFP
— 
Un pétrolier en mer, illustration
Un pétrolier en mer, illustration — Marcos Moreno/AP/SIPA

Une attaque a visé samedi un pétrolier iranien au large de la ville côtière de Banias en Syrie, selon l’observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Il s’agit de la première attaque du genre depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, d’après l’ONG syrienne basée à Londres et qui dispose d’un vaste réseau de sources dans la Syrie en guerre. L’OSDH n’était pas en mesure de préciser dans l’immédiat s’il s’agissait d’une attaque au drone ou d’un missile.

« On ne sait pas non plus s’il s’agit d’une attaque israélienne ou pas, a affirmé le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane. Le pétrolier iranien qui venait d’Iran était à l’arrêt non loin du port de Banias au moment de l’attaque ». Au moins trois personnes ont été tuées dans l’attaque « dont deux membres d’équipage », a indiqué à l’AFP le directeur de l’OSDH, une ONG syrienne, Rami Abdel Rahmane.

Allié du régime de Bachar al-Assad mais un ennemi d’Israël

La République islamique d’Iran est un pays allié du régime de Bachar al-Assad en Syrie mais un ennemi d’Israël. Israël cible périodiquement des positions iraniennes en Syrie. Et il y a une dizaine de jours, l’Iran a accusé Israël de « sabotage » dans son usine d’enrichissement d’uranium de Natanz.

A Damas, le ministère du Pétrole, cité par l’agence officielle Sana, a affirmé que le feu s’est déclaré dans un des réservoirs d’un pétrolier non identifié, touché « vraisemblablement » par une attaque de drone, au large de Banias. « Un incendie s’est déclaré dans l’un des réservoirs (…) après avoir été vraisemblablement la cible d’une attaque au drone », a indiqué le ministère dans un communiqué. L’incendie est désormais « maîtrisé ». Aucune des sources n’a fait état de victimes.

Israël dit chercher à éviter que l’Iran ne s’implante en Syrie

Voisin de la Syrie, Israël a mené depuis 2011 des centaines de frappes, y compris à l’aide de drones, contre des positions du pouvoir syrien et de ses alliés, les troupes iraniennes et des combattants du Hezbollah libanais, un autre ennemi de l’Etat hébreu. Israël dit chercher à éviter que l’Iran ne s’implante en Syrie. L’armée israélienne n’a que rarement reconnu publiquement ses frappes en Syrie.

Jeudi, un officier syrien a été tué près de Damas dans des frappes israéliennes selon l’OSDH, Israël affirmant avoir riposté à un tir de missile tiré de la Syrie et tombé dans le sud du territoire israélien, près d’une installation nucléaire.