Hong Kong : Condamné à une peine supplémentaire, le magnat de la presse Jimmy Lai fera 14 mois de prison

PRO-DEMOCRATIE Il a été condamné pour avoir organisé un rassemblement et pour avoir participé à une autre manifestation

20 Minutes avec AFP
— 
Jimmy Lai, patron de presse et figure de la contestation contre Pékin, lors de son arrestation à Hong Kong, le 10 août 2020.
Jimmy Lai, patron de presse et figure de la contestation contre Pékin, lors de son arrestation à Hong Kong, le 10 août 2020. — /AP/SIPA

Le magnat hongkongais de la presse Jimmy Lai a été condamné, ce vendredi, à de l'emprisonnement pour son rôle dans l'organisation en 2019 de deux grandes manifestations en faveur de la démocratie et il devra purger au total 14 mois de détention.

Cet homme de 73 ans a été condamné vendredi dans un premier temps à 12 mois de prison pour avoir organisé un rassemblement, puis à huit mois supplémentaires pour sa participation à une autre manifestation.

Des violents affrontements 

Les peines seront effectuées pour partie simultanément et il ne passera donc que 14 mois en détention. La deuxième condamnation est en lien avec un rassemblement organisé le 31 août 2019. Ce jour-là, des dizaines de milliers de personnes s'étaient rassemblées pour marquer le cinquième anniversaire du refus par Pékin d'organiser des élections au suffrage universel à Hong Kong.

La manifestation du 31 août avait dégénéré en violents affrontements entre policiers et radicaux. Outre Jimmy Lai, l'ancien député Lee Cheuk-yan a été condamné à six mois de prison et un autre démocrate connu, Yeung Sum, a été condamné à une peine avec sursis.