Etats-Unis : Elle reçoit par erreur plus d’un million de dollars, le dépense et finit en prison

FAUSSE JOIE Une Américaine ayant bénéficié d’une incroyable erreur de la banque en sa faveur est aujourd’hui accusée, entre autres, de fraude bancaire après avoir refusé de rendre l’argent

20 Minutes avec agence

— 

Des billets de dollars. Image d'illustration.
Des billets de dollars. Image d'illustration. — GILE MICHEL/SIPA

Kelyn Spadoni, 33 ans, a été arrêtée le 7 avril et incarcérée dans une prison de Louisiane (Etats-Unis). Elle est accusée d’avoir refusé de restituer plus d’1,2 million de dollars (1 million d’euros) versés par erreur sur son compte en banque le 23 février. L’Américaine a été mise en examen pour « vol de plus de 25.000 dollars », « fraude bancaire » et « transfert illégal de fonds monétaires », détaille le site local d’informations Nola.com.

La mise en cause a également été renvoyée du poste d’opératrice du 911 qu’elle occupait depuis quatre ans et demi au sein du bureau du shérif du comté de Jefferson Parish. La banque Charles Schwab & Co. a également attaqué en justice sa cliente, à qui elle reproche d’avoir ignoré pendant plusieurs semaines les appels téléphoniques et emails destinés à récupérer l’argent.

Une maison et une voiture neuves

L’erreur s’est produite au moment où Kelyn Spadoni a fermé l’un de ses comptes, rapporte Fox 8. Au lieu de verser le solde de 82,56 dollars (environ 68 euros) sur un autre compte détenu par la trentenaire, l’établissement a transféré 1.205.619 dollars. Les employés ont rapidement pris conscience de la bévue et tenté de stopper l’opération et rappeler les fonds. La cliente avait cependant déjà déposé l’argent là où la banque ne pouvait y accéder.

Kelyn Spadoni a utilisé ces capitaux inattendus pour s’acheter une maison et une voiture neuve. Après avoir fait appel à la police, Charles Schwab & Co. a réussi à récupérer 75 % du montant indûment versé, a indiqué un porte-parole du bureau du shérif. Si elle veut sortir de prison en attendant son procès, la mise en cause devra payer une caution de 50.000 dollars, soit plus de 41.000 euros.