Etats-Unis : Un gouverneur républicain s'oppose à une loi contre les droits des mineurs transgenres

DROITS LGBT+ « L’Etat ne doit pas s’arroger le droit de se mêler de toutes les questions médicales, humaines et éthiques », a déclaré Asa Hutchinson

20 Minutes avec agences
— 
Un drapeau américain à New York.
Un drapeau américain à New York. — Angela Weiss / AFP

Le gouverneur de l’Arkansas (Etats-Unis) a mis lundi son veto à une loi interdisant aux mineurs transgenres l’accès à une transition médicale. Il a dénoncé le texte, qui provoque selon lui une « trop grande ingérence des autorités » dans la santé et l'intimité des personnes.

« L’Etat ne doit pas s’arroger le droit de se mêler de toutes les questions médicales, humaines et éthiques », a déclaré Asa Hutchinson, connu pour son conservatisme chrétien. Avec cette loi, l’Arkansas serait devenu le premier Etat américain à interdire aux mineurs transgenres l’accès à des traitements hormonaux ou des opérations.



Une offensive contre les personnes transgenres dans tout le pays

L’ACLU, association américaine des droits civiques, a salué la nouvelle, qualifiant le texte de « dangereux ». Elle a aussi appelé à ne pas baisser la garde, le Parlement majoritairement républicain de l’Arkansas ayant toujours la possibilité d’outrepasser ce veto.

Il s’agit là d’une rare exception dans l’offensive conservatrice en cours contre les mineurs transgenres. Des textes du même acabit ont été proposés dans plusieurs autres Etats américains, dont l’Alabama. Le gouverneur de l’Arkansas lui-même a récemment ratifié plusieurs projets de loi limitant les droits des personnes transgenres.

Le dernier en date interdit aux femmes trans de concourir dans des compétitions sportives féminines. Joe Biden s’est positionné sur le sujet, promulguant au premier jour de son mandat un décret pour « prévenir et combattre les discriminations sur la base de l’identité de genre ou l’orientation sexuelle ».