États-Unis : Un passeur présumé inculpé après la mort de 13 personnes

RÉSEAU Il lui est notamment reproché d’être responsable de l’accident qui a coûté la vie à treize migrants mexicains et guatémaltèques le 2 mars dernier, près de la frontière

20 Minutes avec agences
— 
Des migrants tentent de franchir illégalement la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis près de Tijuana, en 2019.
Des migrants tentent de franchir illégalement la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis près de Tijuana, en 2019. — Joebeth Terriquez/EFE/SIPA

Un ressortissant mexicain, soupçonné d’organiser le passage clandestin de migrants vers les États-Unis, a été inculpé en Californie après la mort de treize personnes début mars dans la collision entre un poids lourd et un véhicule surchargé, ont annoncé ce mardi les autorités américaines. Jose Cruz Noguez bénéficiait du statut de résident permanent aux Etats-Unis et a été arrêté ce lundi soir, alors qu’il franchissait la frontière entre le Mexique et les États-Unis, précisent dans un communiqué les services du procureur fédéral pour la Californie du Sud.

Outre son appartenance à un réseau de passeurs, il lui est notamment reproché d’être responsable de l’accident qui a coûté la vie à treize migrants mexicains et guatémaltèques le 2 mars à Holtville, près de la frontière. Les victimes circulaient dans un SUV Ford Expedition prévu pour transporter seulement huit à neuf personnes, mais 25 individus au total se trouvaient à bord du véhicule, dont toutes les banquettes arrière avaient été retirées.

Une brèche pratiquée dans la clôture

Douze personnes, dont le conducteur, avaient été tuées dans le choc avec un semi-remorque, et une treizième un peu plus tard après avoir été transportée à l’hôpital. Toutes étaient entrées illégalement aux Etats-Unis à travers une brèche pratiquée dans la clôture séparant les deux pays. Le conducteur du camion a quant à lui été blessé dans l’accident.

« Ces réseaux de trafiquants recherchent le profit maximum en faisant passer le plus grand nombre possible de personnes de l’autre côté de la frontière, sans aucun égard pour leur sécurité et leur bien-être », s’est indigné dans le communiqué le procureur par intérim. « Entasser des dizaines de personnes dans des véhicules prévus pour huit et rouler à tombeau ouvert pour éviter d’être repéré témoigne d’un mépris total pour la vie humaine. Nous trouverons et poursuivrons les trafiquants qui utilisent ces méthodes », a-t-il poursuivi.

Il aurait reconnu son implication

Jose Cruz Noguez a été signalé aux autorités américaines par un de ses complices présumés, un Mexicain séjournant illégalement sur le sol américain, qui affirme que le suspect lui avait demandé de prendre le volant du SUV le jour fatidique. Jose Cruz Noguez lui aurait, selon ses dires, offert 1.000 dollars par passager mais le dénonciateur assure avoir refusé.

Selon les services du procureur, une conversation entre les deux hommes a été enregistrée. Jose Cruz Noguez y reconnaît son implication dans le drame du 2 mars.