Nouvelle-Zélande : Le salaire minimum augmente encore, la taxe sur les plus riches aussi

SOCIAL Le salaire minimum va passer de 18,90 à 20 dollars et augmentera encore en 2022

20 Minutes avec agence

— 

Jacinda Ardern, Première ministre de Nouvelle Zélande.
Jacinda Ardern, Première ministre de Nouvelle Zélande. — Nick Perry/AP/SIPA

En Nouvelle-Zélande le gouvernement a procédé à l’ajustement de deux niveaux : celui du salaire minimum et celui du taux d’imposition des plus riches. Des mesures qui devaient être prises, selon la Première ministre Jacinda Ardern.

En effet, elles faisaient partie des promesses électorales du Parti travailliste. Mais ces mesures représentent surtout « des améliorations réelles et attendues depuis longtemps au soutien que nous apportons à nos plus vulnérables », a-t-elle déclaré selon le média néo-zélandais Interest relayé par CNews.

175.000 personnes concernées

Le salaire minimum va donc passer de 18,90 à 20 dollars à compter du 1er avril. Cette hausse devrait profiter à près de 175.000 Néo-zélandais. En plus de cela, la Première ministre a déclaré qu’une seconde augmentation interviendrait en 2022.

« Vous ne trouverez pas d’année où les gouvernements travaillistes n’auront pas modifié le salaire minimum », a déclaré Jacinda Ardern. « Ce serait un changement si vous ne voyiez pas de changement dans le salaire minimum. » En effet, le Parti travailliste a augmenté le salaire minimum chaque année depuis son arrivée au pouvoir en 2017.

« Il reste encore beaucoup à faire »

Dans le même temps, le taux d’imposition des personnes gagnant plus de 180.000 dollars (environ 107.000 euros) passera à 39 %. Cette augmentation concerne environ 2 % de la population néo-zélandaise.

Jacinda Ardern ne compte pas s’arrêter là. « Il reste encore beaucoup à faire, y compris la construction de plus de logements, l’amélioration de notre système de santé, l’investissement dans l’éducation, la formation et les possibilités d’emploi », a rappelé la Première ministre qui en est à son deuxième mandat.