Etats-Unis. Moins d'un Américain sur deux appartient à une communauté religieuse, selon un sondage

RELIGION Plus une génération est jeune, plus elle s'éloigne de la religion, mais toutes les catégories d'âge connaissent un déclin de l'appartenance à une organisation religieuse, a montré un sondage

20 Minutes avec agence

— 

Une synagogue américaine.
Une synagogue américaine. — Vadim Ghirda/AP/SIPA

Moins de la moitié des Américains appartiennent à une communauté religieuse rattachée à une église, une mosquée ou une synagogue. Une étude effectuée par Gallup a en effet montré que seules 47 % des personnes interrogées étaient dans ce cas. C’est la première fois que le chiffre passe sous la barre des 50 % depuis que l’organisme de sondage a commencé à mener régulièrement cette enquête il y a plus de 80 ans.

Le pourcentage est en chute constante depuis 1999, année à laquelle il atteignait 70 %. Il était encore de 50 % en 2018, précise l’organisme sur son site Internet. Gallup attribue le phénomène au nombre grandissant d’habitants des Etats-Unis ne se réclamant d’aucune affiliation religieuse. Ils représentaient 8 % de la population dans la période 1998-2000, 13 % en 2008-2010 et 21 % ces trois dernières années.

Un déclin inévitable

Cette croissance serait à l’origine de plus de la moitié de la diminution de 20 points du taux d’appartenance à une communauté religieuse, ont estimé les experts de l’institut de sondage. Ils ont aussi noté une « forte corrélation » entre l’âge des participants à l’étude et leur proximité avec la religion. Plus un Américain est âgé plus il appartient à une catégorie d’âge où la fréquentation moyenne d’une organisation religieuse est forte.

Le décès des habitants du pays les plus âgés et le renouvellement de la population expliquent donc en grande partie cette distance grandissante vis-à-vis de la religion. Les sondeurs ont cependant mis au jour une autre tendance complétant leur analyse. « Toutes les catégories d’âge présentent une baisse de l’affiliation à une communauté religieuse au sein des individus se réclamant d’une religion particulière », ont-ils observé.

« Les Etats-Unis demeurent une nation religieuse où plus de sept personnes sur dix se réclament d’une religion », a tempéré Gallup, ajoutant qu'« il apparaît inévitable que le déclin se poursuive dans les décennies à venir ».