Le plan de relance adopté par la Chambre des représentants

ETATS-UNIS Aucun républicain n'a cependant soutenu le texte...

Philippe Berry (à Los Angeles)

— 

Les responsables démocrates du Congrès ont déploré jeudi l'absence d'action de l'administration américaine dans les dernières semaines de la présidence Bush pour juguler la crise économique en limitant notamment les saisies immobilières.
Les responsables démocrates du Congrès ont déploré jeudi l'absence d'action de l'administration américaine dans les dernières semaines de la présidence Bush pour juguler la crise économique en limitant notamment les saisies immobilières. — Brendan Smialowski AFP/Getty Images/Archives
Le «stimulus package» un peu plus proche du bureau d’Obama. Vendredi, la Chambre des représentants a adopté le texte final du plan de relance de 787 milliards de dollars, par 246 voix contre 183.
 

Sept démocrates ont voté contre, et malgré les appels d’Obama à l'unité, aucun représentant républicain n’a voté en faveur du texte.

John Boehner, représentant républicain de l’Ohio a critiqué un plan qui ne fait que «dépenser, dépenser, dépenser». Sur les 787 milliards, environ un tiers sera consacré à des allégements fiscaux, et deux tiers investis dans les infrastructures, la santé, l'éducation ou encore les énergies alternatives.
 

 >> Plan de relance, de sauvetage, de stabilisation... On vous dit tout ici

Le Sénat  a approuvé le plan tard dans la nuit de vendredi par 60 voix contre 38. Ensuite, Obama pourra signer le texte. Mais il a prévenu, «ce n'est qu'un début, et la route sera longue».