L'inoxydable président Bouteflika à nouveau en lice

— 

Le chef de l'Etat algérien, Abdelaziz Bouteflika, a annoncé hier sa candidature à l'élection présidentielle du 9 avril pour un troisième mandat. Les principaux partis de l'opposition ont déjà rejeté un scrutin que l'un d'eux a qualifié de « pitoyable cirque ». La candidature de Bouteflika - élu en 1999 et réélu en 2004 avec 84,99 % des voix - était attendue depuis une révision de la Constitution qui autorise maintenant un nombre infini de mandats présidentiels successifs.

Devant quelque 5 000 personnes réunis à Alger, Bouteflika, 71 ans, a notamment promis de « continuer à promouvoir la politique d'alliance nationale » pour « réconcilier les Algériens avec eux-mêmes et avec le pays ». Plusieurs dirigeants de l'opposition avaient déclaré, avant même l'annonce du Président, qu'ils boycotteraient le scrutin. ■