La Chine conquiert l'Afrique

— 

La « Chinafrique » a de beaux jours devant elle. Le président chinois Hu Jintao a entamé, hier, une tournée en Afrique, au cours de laquelle il devrait, en pleine crise économique mondiale, « offrir une nouvelle aide aux pays africains » et renforcer sa coopération avec eux. Première étape : le Mali, troisième producteur d'or du continent (derrière l'Afrique du Sud et le Ghana), et un des principaux exportateurs de coton. Sans compter des réserves en uranium, récemment découvertes dans le nord, en proie à une rébellion touareg.

Bamako est déjà un fidèle allié de Pékin depuis l'indépendance en 1960 de cette ancienne colonie française. Mais la Chine voit plus loin aujourd'hui et courtise tout le continent, qui regorge de richesses encore largement inexploitées dans son sous-sol. Le gouvernement chinois avait annoncé en 2006 son intention de doubler son aide à l'Afrique en trois ans, sans préciser les montants en jeu.

Après le Mali, le président chinois enchaînera avec le Sénégal, qui a récemment intensifié ses recherches pétrolières. ■