Guatemala : Fermeture de l’aéroport international à cause de cendres volcaniques

VOLCAN Des cendres ont été poussées par le vent en raison de la forte activité éruptive du volcan Pacaya depuis un mois

20 Minutes avec AFP

— 

Le volcan Pacaya au Guatemala, ici le 25 juillet 2020, connaît une forte hausse de son activité.
Le volcan Pacaya au Guatemala, ici le 25 juillet 2020, connaît une forte hausse de son activité. — Moises Castillo/AP/SIPA

Les autorités aériennes guatémaltèques ont suspendu ce mardi les vols au départ et à destination de l'aéroport international du Guatemala en raison des cendres poussées par le vent du volcan Pacaya, en forte activité éruptive depuis un mois.

« En raison du changement de direction du vent du sud au nord et de l’augmentation de l’activité volcanique de Pacaya, des cendres volcaniques sont présentes à l’aéroport La Aurora de Guatemala. Par souci de sécurité, les opérations ont été suspendues », a déclaré sur Twitter le chef de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), Francis Argueta.

Une trentaine de volcans en activité

La DGAC n’a précisé ni le nombre de vols suspendus, ni le nombre de passagers affectés. Le volcan de 2.552 mètres d’altitude, situé à environ 25 km au sud de la ville de Guatemala, crache depuis plus d’un mois d’importantes coulées de lave entrecoupées d’explosions qui forment des colonnes de cendres retombant au gré du vent. La protection civile a indiqué maintenir sa surveillance des villages situés sur les pentes du volcan où retombent majoritairement ces pluies de cendres. Aucun ordre d’évacuation massive n’a pour l’heure été envisagé.

Le parc national de Pacaya, une importante attraction touristique du pays où se trouve le volcan, est cependant fermé au public. Le volcan Pacaya a connu une importante éruption le 27 mai 2010 qui a causé la mort d’un journaliste venu couvrir l’événement. Non loin se trouvent les volcans Fuego (sud-ouest) et Santiaguito (ouest) également en activité. Le Guatemala possède une trentaine de volcans.