Italie : Pour le pape François, la mafia est une « organisation du péché »

CRIME ORGANISE Le 21 mars est la journée nationale officielle de commémoration des victimes du crime organisé

20 Minutes avec AFP

— 

Le pape François au moment de prendre l'avion, à Rome, pour l'Irak, le 5 mars.
Le pape François au moment de prendre l'avion, à Rome, pour l'Irak, le 5 mars. — ANDREAS SOLARO / AFP

Les décrivant comme « des organisations du péché » qui ont exploité la pandémie du coronavirus, le pape François a lancé une nouvelle attaque contre les mafias, ce dimanche, jour de commémoration de ses victimes en Italie.

« Les mafias sont présentes dans diverses parties du monde et exploitent la pandémie, se sont enrichies grâce à la corruption », a lancé le pape après la prière dominicale de l’Angélus. Faisant référence à ses prédécesseurs, il a ajouté : « Saint Jean Paul II avait dénoncé leur culture de la mort et Benoît XVI avait condamné leur chemin de mort ».

« Éradiquer la mafia est possible et nécessaire »

« Ces organisations du péché, ces structures de la mafia, échangent la foi contre l’idolâtrie, contrairement à l’Evangile du Christ. Aujourd’hui, nous nous souvenons de toutes les victimes et renouvelons notre engagement contre les mafias », a-t-il ajouté. En septembre 2018, lors d’un voyage en Sicile où il allait rendre hommage à un prêtre assassiné 25 ans plus tôt par la mafia, le pape François avait déclaré que tout mafieux « blasphème avec sa vie le nom de Dieu-amour ».

En 1993, Jean Paul II avait également appelé les mafieux à abandonner le crime et les Siciliens à se révolter contre la mafia. L’association italienne anti-mafia Libera commémore depuis longtemps les victimes du crime organisé le 21 mars, mais cette date est devenue depuis quelques années une journée nationale officielle de commémoration. Dans un communiqué dimanche, le président italien Sergio Mattarella a déclaré qu'« éradiquer la mafia est possible et nécessaire ».