Etats-Unis : L’Utah veut faire installer sur les smartphones un filtre pour bloquer les contenus pornographiques

PROJET DE LOI Le gouverneur de l'Utah doit se prononcer avant le 25 mars sur cette loi rendant obligatoire un filtre anti-porno sur les smartphones vendus dans l'Etat américain

20 Minutes avec agence

— 

Des élus de l'Utah souhaite la mise en place d'un filtre anti-porno sur les smartphones (illustration)
Des élus de l'Utah souhaite la mise en place d'un filtre anti-porno sur les smartphones (illustration) — Pixabay

Aux Etats-Unis, le parlement de l’Utah s’est prononcé en faveur d’une loi rendant obligatoire l’installation sur les smartphones vendus dans l’Etat d’un logiciel bloquant automatiquement les contenus pornographiques. Le texte HB72 a ensuite été soumis au gouverneur Spencer Cox, rapporte Engadget. Ce dernier a jusqu’au 25 mars prochain pour se prononcer en faveur de la loi ou y opposer son droit de véto.

Le texte a été présenté par les élus conservateurs majoritaires au parlement local. Ces derniers mènent depuis plusieurs années une lutte législative contre la pornographie. En 2016, l’Utah avait été le premier Etat américain à qualifier la consommation de pornographie de crise sanitaire publique. Quinze autres Etats en avaient ensuite fait de même.

Bloquer les contenus « dangereux pour les mineurs »

Le nouveau projet de loi prévoit l’installation par défaut d’un filtre dans les systèmes d’exploitation des téléphones mobiles commercialisés dans l’Utah. Le dispositif de blocage est conçu pour empêcher l’affichage de tout élément « dangereux pour les mineurs ». Il peut cependant être désactivé par un utilisateur adulte.

Les opposants au projet de loi le voient comme une limitation de la liberté d’expression. « En gros, l’Etat demande le filtrage d’un contenu légal », a dénoncé Samir Jain, responsable des pratiques au Centre pour la Démocratie et la Technologie, cité par Associated Press. Les défenseurs des libertés individuelles ont par ailleurs noté que le projet mentionne les smartphones « activés » dans l’Utah. Ils craignent donc la mise en place d’un dispositif de localisation permettant de déclencher le logiciel sur les terminaux des utilisateurs entrant dans l’Etat.

Si elle est validée, la mesure entrera en vigueur le 1er janvier 2022 si toutefois cinq autres Etats du pays ont eux aussi ratifié une réglementation similaire.