Coronavirus : Donald Trump incite ses sympathisants à se faire vacciner

CONSEIL L’ancien président s’est fait vacciner en janvier, quelques semaines avant la fin de son mandat. Une information restée secrète à l’époque

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump, en Floride le 28 février 2021.
Donald Trump, en Floride le 28 février 2021. — SOPA Images/SIPA

Une fois n’est pas coutume mais mardi Donald Trump est allé à l’encontre d’une partie de son électorat. L’ancien président américain a encouragé ses sympathisants à se faire vacciner contre le Covid-19, en dépit des fortes réticences de certains d’entre eux.

« Je le recommande, et je le recommande à ceux qui n’en veulent pas, et nombre de ceux-là ont voté pour moi », a déclaré Donald Trump sur Fox News. « C’est un excellent vaccin, c’est un vaccin qui est sûr et qui fonctionne », a-t-il insisté.

Biden minimise l’influence de Trump

Lundi, Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche, avait ironisé sur le manque d’implication de l’ex-président républicain dans la mobilisation en faveur de la vaccination. « Tous les autres ex-présidents en vie […] se sont impliqués dans des campagnes de sensibilisation, ils n’ont pas eu besoin d’une invitation formelle », avait-elle lancé. Joe Biden de son côté avait estimé que ce n’était pas la question la plus importante. « J’en ai parlé avec mon équipe. Il explique que ce que disent les médecins ou les responsables locaux a plus d’importance que ce que pourrait dire Trump », avait-il déclaré.

Jimmy Carter, George W. Bush, Bill Clinton, Barack Obama : quatre ex-présidents américains se sont mobilisés ces dernières semaines avec un message commun très simple : faites-vous vacciner. Donald Trump, lui, était resté à l’écart de cette initiative. L’ancien président et son épouse se sont fait vacciner en janvier, quelques semaines avant leur départ de la Maison Blanche. Mais l’information n’a été révélée par leurs proches que plusieurs semaines plus tard.