Coronavirus au Portugal : Le gouvernement valide la commercialisation des autotests de dépistage

DIY Ces autotests sont à faire soi-même, bien sûr, mais aussi sans ordonnances

20 Minutes avec AFP
— 
Dans un centre de vaccination au Portugal.
Dans un centre de vaccination au Portugal. — SOPA Images/SIPA

Le gouvernement portugais a autorisé ce vendredi la vente à partir de samedi d’autotests de dépistage du Covid-19 à faire soi-même et sans ordonnance, dans le cadre de sa stratégie de déconfinement progressif dévoilé la veille. Ces tests antigéniques rapides, par prélèvement nasal réalisé par le patient lui-même à domicile et avec un résultat en quelques minutes, seront notamment en vente en pharmacie et en parapharmacie, selon un décret publié au journal officiel.

Le gouvernement, qui s’apprête à rouvrir plusieurs secteurs d’activité à partir de la semaine prochaine, établit « un régime exceptionnel et provisoire » de six mois, période pendant laquelle il « autorise la réalisation d’autotests rapides » dans le cadre de sa stratégie de dépistage massif. Après deux mois d’un confinement généralisé pour faire face à une violente troisième vague de l’épidémie de Covid-19, le gouvernement a dévoilé jeudi un plan de déverrouillage progressif et différencié de son dispositif de lutte contre cette maladie.

Déconfinement à partir de lundi

Ainsi, à partir de lundi, les crèches, les écoles primaires et certains commerces non essentiels comme les salons de coiffure sur rendez-vous, les agences immobilières, les librairies et les bibliothèques, seront rouverts. Pour préparer ce retour des élèves dans les écoles, le gouvernement a prévu de s’appuyer sur le déploiement d’un dépistage de masse.

Il a également choisi de rendre prioritaire le personnel des écoles, notamment les enseignants, pour le vaccin contre le Covid-19. Les autotests sont déjà présents dans des pays comme l’Allemagne et l’Autriche, rappelle le ministère de la Santé dans le décret.