Coronavirus : Joe Biden annonce l’ouverture de la vaccination à tous les adultes d’ici le 1er mai

ETATS-UNIS Le président américain a dit espérer un retour progressif à la normale, avec la perspective de rassemblements en petit comité autorisés pour la fête nationale du 4 juillet

P.B.

— 

Le président américain Joe Biden a fait le point sur la lutte contre le coronavirus depuis la Maison Blanche, le 11 mars 2021.
Le président américain Joe Biden a fait le point sur la lutte contre le coronavirus depuis la Maison Blanche, le 11 mars 2021. — Andrew Harnik/AP/SIPA

Les Etats-Unis passent à la vitesse supérieure. Dans une adresse à la nation, jeudi, le président américain a évoqué l'espoir d'un retour progressif à une vie normale face au coronavirus. Avec deux objectifs principaux annoncés: l'ouverture de la vaccination à tous les adultes d'ici le 1er mai, et, si la tendance actuelle continue, la possibilité de se rassembler en famille et avec des amis pour la fête nationale du 4 juillet.

Joe Biden a d'abord commencé, le ton grave, par sortir un papier de sa poche, sur lequel il garde le bilan des morts du Covid-19. Qui a fauché 527.726 vies aux Etats-Unis depuis le début de la pandémie, un chiffre supérieur, a-t-il une nouvelle fois noté, au bilan des victimes américaines des deux Guerres mondiales, de celle du Vietnam et du 11-Septembre cumulés.

Tous les adultes éligibles d'ici le 1er mai

C'est la principale annonce de son discours. Joe Biden va «ordonner» à tous les Etats de lever les restrictions d'âge pour être vacciné. Tous les adultes seront éligibles «au plus tard le 1er mai», selon le président américain. Qui précise: «Cela ne veut pas dire que tout le monde aura reçu une injection mais que vous pourrez faire la queue» pour obtenir un rendez-vous.

Selon Joe Biden, l'objectif symbolique de 100 millions de doses administrées pour les 100 premiers jours de sa présidence devrait finalement être atteint après 60 jours. Jeudi, 98 millions de personnes avaient reçu au moins une dose, et 33.8 millions d'Américains –soit 10% de la population– sont complètement vaccinés. Et le rythme s'accélère, avec 2 millions de doses quotidiennes.

Si le calendrier est tenu et que les variants qui touchent durement l'Europe continuent de relativement épargner les Etats-Unis, Joe Biden est optimiste: il y a «une bonne chance» que les Américains puissent se rassembler en petits groupes pour fêter le 4 juillet autour d'un BBQ. Mais le commandant en chef des Etats-Unis a prévenu: «Le combat est loin d'être terminé. »