Norvège : Les manchots papous sont vaccinés... contre la grippe aviaire

GRIPPE AVIAIRE Une trentaine de palmipèdes ont déjà reçu leur première injection

20 Minutes avec agences

— 

Un manchot papou sur l'île de Petermann dans l'Antarctique, le 2 mars 2016
Un manchot papou sur l'île de Petermann dans l'Antarctique, le 2 mars 2016 — EITAN ABRAMOVICH AFP

« Confinés » depuis près de trois mois, les manchots papous de l'aquarium de Bergen vont bientôt retrouver un semblant de normalité après avoir été vaccinés contre la grippe aviaire, a annoncé ce jeudi l'aquarium de cette ville de l'ouest de la Norvège. Pas de problème de livraison, ni de mouvement antivax : les 29 palmipèdes ont tous reçu leur première injection en bon ordre, les plus âgés et fragiles ce mercredi et les plus jeunes ce jeudi.

Y compris « Erna », baptisé ainsi en hommage à la Première ministre Erna Solberg, qui a jadis eu un job d'été dans l'aquarium, une des attractions touristiques de la cité hanséatique où la dirigeante est née. Depuis début décembre, les manchots doivent vivre sous une tente humanitaire montée au-dessus de leur enclos après la détection, pour la première fois en Norvège, d'une forme hautement pathogène de grippe aviaire (H5N8).

Un retour à la normale espéré

« A cause de cela, l'Autorité sanitaire alimentaire a mis en place un couvre-feu : tous les oiseaux sous contrôle humain doivent être placés sous un toit », a expliqué le directeur de l'aquarium. L'arrivée du vaccin devrait toutefois permettre un retour à la normale, une fois que la seconde dose aura été injectée – au niveau de la cage thoracique des oiseaux – dans un mois.

« Le fait qu'on vaccine les manchots maintenant est un pur hasard, totalement indépendant du coronavirus, mais cela montre que les vaccins sont toujours importants, encore plus aujourd'hui », a souligné le responsable. A l'état sauvage, les manchots papous – à ne pas confondre avec les pingouins – vivent normalement de l'autre côté de la Terre, en Antarctique. Aucun des pensionnaires de l'aquarium de Bergen n'a succombé à la grippe aviaire pour laquelle, par ailleurs, quelques rares cas de transmission à l'homme ont été enregistrés.